Kevin et Tom  : "Il n’y a plus de duos dans notre génération"

Sur scène, Kevin et Tom forment un duo énergique et décalé. A découvrir !   © Capture d'écran (Ciné Télé Revue)
Sur scène, Kevin et Tom forment un duo énergique et décalé. A découvrir ! © Capture d'écran (Ciné Télé Revue)

Le 13 septembre, le duo comique Kevin Lévy et Tom Leeb (le fils de Michel Leeb) sera l’une des attractions de la 2e édition du "Waterlol", avec son spectacle décalé et original. LE rendez-vous de la rentrée !

Comment est né votre duo ?

Tom : J’avais été sélectionné pour faire une série et la petite amie de Kevin aussi. On devait y jouer un couple. Mais finalement, on a renoncé tous les deux à ce projet. Dans l’intervalle, j’avais rencontré Kevin. On s’est tout de suite bien entendus.

Kevin : Heureusement ! Ils auraient dû se retrouver sur une île déserte. Vous vous imaginez, moi, tout seul, en train de penser à ma copine sur une île avec un inconnu ? Ça aurait pu mal finir ! (Rires.)

Que peut-on retrouver dans votre show ?

Tom joue le personnage de Marion, qui vient prendre un cours de comédie musicale. Moi, je joue Marcus, le professeur. Au début du spectacle, je prends à partie la salle et demande un volontaire. Et à ce moment-là, débarque Marion, un benêt de très belle facture. Sauf que petit à petit, je me rends compte qu’il est un génie, bien meilleur que moi.

Tom : On aime aussi partir en impro. On n’essaie pas de trouver la réplique drôle qui marchera. Tant qu’on sent que le rythme fonctionne et que ça nous fait rire, on y va.

Kevin : Ce ne sont pas uniquement des punchlines, mais un vrai humour de situation. Ça permet justement de faire évoluer nos personnages au fil de l’histoire.

Bien plus qu’une série de sketchs, vous proposez une vraie narration. C’est une manière de se différencier d’autres duos de comiques ?

Kevin : Il n’y a plus de duos dans notre génération. Mais on n’essaie pas non plus de se différencier de l’ancienne génération, qui cartonne toujours. On ne calcule rien et on préfère se marrer naturellement, sans trop réfléchir.

Vous avez fait les premières parties d’Elie Semoun, Gad Elmaleh, Kev Adams, Michel Leeb. Ce sont ces artistes qui vous inspirent au quotidien ?

Kevin : Ce sont de grands artistes. Ils nous inspirent évidemment, même dans l’inconscient collectif. Tout le monde connaît une réplique culte d’un sketch de Gad ou Michel.

Tom : On veut surtout faire un humour qui soit facile d’accès et qui n’existe pas encore, avec deux mecs qui chantent, dansent, proposent quelque chose de très visuel.

Vous avez lancé récemment une chaîne YouTube, sur laquelle on peut découvrir quelques sketchs originaux. D’où vous est venue cette idée ?

Kevin : Alors, soyons clairs, on n’est pas des YouTubeurs pour autant. (Rires.) Mais on a trouvé par l’image une autre façon de s’exprimer. On y raconte aussi des histoires avec une certaine liberté.

Tom, on vous a vu à la télévision dans "Section de recherches", mais aussi cinéma dans "Mon poussin", avec Isabelle Nanty. En plus de la scène, arrivez-vous encore à consacrer du temps aux tournages ?

Bien sûr, dans la mesure du possible. J’essaie de m’adapter et de m’organiser. Puis, je n’abandonne pas ma passion pour la musique. J’ai pris le temps de faire un EP qui sortira au mois de septembre.

Quant à vous, Kevin, vous avez participé à beaucoup de comédies musicales. Quelle place occupe la musique dans votre vie aujourd’hui ?

Je n’ai plus trop eu le temps, pour tout vous avouer, mais ça va venir. Pour l’instant, je me consacre au doublage. J’ai pu travailler sur un petit dessin animé pour France 3, c’était assez drôle à faire.

Warterlol, The Lol Festival, du 12 au 15 septembre. Infos et réservations : waterlol.be.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET