Julien Doré : "J'ai moins peur d'aider"

Julien Doré : "J'ai moins peur d'aider" © Olivier Pirard
Julien Doré : "J'ai moins peur d'aider" © Olivier Pirard

Ce samedi, Ophélie Fontana rejoindra Sara De Paduwa et Cyril Detaeye dans le cube de Viva for Life. Avec ses camarades, elle ne sera libérée par le chanteur, parrain de cette édition, que vendredi prochain. Rencontre avant le début des festivités.

Qu'aimeriez-vous savoir de l'autre ?Ophélie Fontana : Avant tout, ce qui a motivé Julien à devenir le parrain de Viva for Life.Julien Doré : Cette période de ma vie artistique et personnelle est plus apaisée pour comprendre que bénéficier d'une lumière médiatique ne doit pas seulement être lié à la musique, mais qu'elle peut aider d'autres personnes. Jusqu'ici, j'avais tendance à œuvrer de façon cachée, libre, en effectuant des choix d'actions loin des caméras et des appareils photo. Quand on m'a proposé de parrainer Viva for Life, j'ai senti que c'était le bon moment. Je suis déjà venu, mais ici, ça va plus loin. Je suis heureux de cette offre. Avec ce concert et ma présence, je suis plus impliqué. Et puis, ça touche au monde de l'enfance, qui est de plus en plus au sein de mon travail, dans mes textes et dans ma vie. Je pense à demain, à mon envie de fonder une famille. No

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET