Julie Taton : " Son gros coup de cœur "

En plus de sa passion pour la télévision, l'immobilier et la décoration, Julie Taton voue une admiration à l'art… Explications de la principale intéressée.

" J'adore le surréalisme belge ", nous confie-t-elle. " Magritte est une référence pour moi car il y a une finesse, une vision où je me retrouve. Je suis quelqu'un qui aime se tordre l'esprit dans tous les sens et se remettre en question. Dans les toiles de Magritte, je m'éclate. Chaque fois que je me rends dans le musée Magritte, je m'y perds mais j'y trouve aussi toujours une petite touche, une interprétation, un détail que je n'avais pas vus,  qui me fascinent et me font rêver car je suis dans la vie une grande rêveuse. J'aime aussi le travail du Namurois Félicien Rops. Et puis, je craque pour Basquiat, Egon Schiele, un artiste que m'a fait connaître Arthur. Je suis fan de Gustav Klimt et de ses œuvres qui représentent l'amour, la magie. Récemment, j'ai découvert Constantin Brancusi et sa sculpture en pierre "Le baiser". Quand j'ai besoin de rêver, je regarde cette œuvre en photo et ça me réconcilie avec l'amour et la vie. Enfin, j'aime la bétonnière en métal de Wim Delvoye qui se trouve dans le magasin Smet à Bruxelles. C'est magnifique. "
 
Et d'ajouter : " Vous voyez, je parie que vous ne m'attendiez pas sur ce terrain-là ! (Rires.) "
 
Retrouvez le reportage exclusif dans le Ciné-Télé-Revue du 30 janvier 2014.
 
Fabrice Staal



ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET