Joëlle Scoriels nous en dit plus sur l'arrêt de "Sans chichis" et son avenir à la RTBF

"Je suis en train de rencontrer différents responsables de la RTBF pour évoquer de nouvelles possibilités ! C’est encore en chantier…" explique Joëlle Scoriels à propos de ses projets futurs. © RTBF
"Je suis en train de rencontrer différents responsables de la RTBF pour évoquer de nouvelles possibilités ! C’est encore en chantier…" explique Joëlle Scoriels à propos de ses projets futurs. © RTBF

Ce soir, l'animatrice reçoit Elie Semoun pour… l'avant-dernier numéro de "69 minutes sans chichis". En exclusivité, Joëlle Scoriels nous explique les raisons de la fin du magazine, dont la dernière est programmée le 20 novembre.

Comment avez-vous appris l'arrêt de votre émission ? L’équipe au grand complet a été invitée chez François Tron, et c’est lui qui nous a annoncé la fin du magazine. C’était touchant, parce que c’est lui qui a été l’artisan de la création de ce programme, et on l’a vu ému. Et bien sûr, mes collègues et moi, on a été assez secoués, parce que cette émission, c’est notre quotidien depuis plus de sept ans. En fait, moi, bizarrement, j’ai ressenti une espèce de trac, face à la nouveauté qui s’ouvre à moi… Quelle est la cause de cette fin inattendue ? C’est la refonte de la Deux, destinée à conquérir le public des "jeunes adultes", qui justifie cet arrêt. Les responsables l’expliqueront beaucoup mieux que moi, ils ont en tête des stratégies à grande échelle qui s’inscrivent dans la vaste opération de "transformation" de la RTBF. Je le dis sans ironie, vraiment, à mon niveau, je ne maîtrise pas tous les aspects stra

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET