Jérémy, éliminé de "Top Chef" : "Philippe Etchebest est dur, mais juste"

Le Belge Jérémy revient avec nous sur sa trop courte expérience "Top Chef". © M6
Le Belge Jérémy revient avec nous sur sa trop courte expérience "Top Chef". © M6

L’aventure "Top Chef" s’est arrêtée hier pour l’un des deux candidats belges de cette 9e saison. Jérémy revient avec nous sur son aventure, ses surprises et ses regrets.

Que retenez-vous de cette expérience ?

Le fait d’avoir pu faire déguster mes plats à de grands chefs, qu’ils ont pu critiquer, positivement ou négativement. On en sort toujours grandi.

Avez-vous été content de vos réalisations dans l’aventure ?

Oui, dans l’ensemble, je ne regrette rien, à part peut-être le plat de la dernière chance. J’ai été moi-même, j’ai été audacieux, et j’ai gardé cette ligne de conduite que je m’étais fixée. Donc je suis content.

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris ?

Ce n’est pas la cuisine, c’est tout cet univers "télé" qui est compliqué. On doit à la fois cuisiner et répondre à des questions, c’est ça qui était le plus impressionnant. Les cuisines aussi sont vraiment aménagées pour la télé, donc c’est assez compliqué, car on ne connaît pas l’endroit. Je comprends maintenant pourquoi les anciens candidats courraient partout ! Ce qui est difficile, c’est de faire deux choses à la fois. D’habitude, on est dans notre petite cuisine, on fait notre petite popote, et là, on devait tout expliquer, avoir une interaction avec quelqu’un alors qu’en général, on est face au mur.

Avez-vous des regrets ?

Oui, on a toujours des regrets de partir aussi tôt. J’ai quand même fait "Top Chef" pour aller jusqu’au bout, ça reste un concours, donc on veut le gagner ! Partir si vite, c’est un peu triste, mais je ne retiens que le positif, c’est-à-dire d’avoir fait partie des quinze candidats.

Vous faisiez partie de la brigade de Philippe Etchebest. Est-il aussi sévère dans la vie qu’à l’écran ?

Je ne m’attendais pas du tout à être choisi par le chef Etchebest ! Je suis assez fier d’avoir un peu fait partie de sa brigade. Il veut surtout qu’on sorte le meilleur de nous-mêmes, il fait cela pour nous. Il nous pousse pour qu’on aille dans nos retranchements. C’est quelqu’un de dur, mais juste.

Est-ce qu’il y avait une bonne entente entre les candidats, ou plutôt un esprit de compétition ?

Ça reste un concours, tout le monde est là pour gagner, mais l’entente était bonne. En dehors des tournages, on s’entendait tous très bien. On est toujours en contact, notamment avec Geoffrey. On suit les rumeurs qui courent sur nous sur les réseaux sociaux !

Vous travaillez dans le même restaurant que Carl, qui a participé à la 3e saison de "Top Chef". Est-ce qu’il vous a donné des conseils avant de vous lancer dans le programme ?

Oui, on en a beaucoup parlé. On a préparé ça tous les deux, il m’a dit ce qu’il fallait faire. Il m’a surtout dit de rester moi-même.

Clément Rodriguez

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET