Jean-Pierre Gallet, le journaliste "grande-gueule" de la RTBF

Jean-Pierre Gallet, un homme qui n'avait pas sa langue en poche ! © Isopix
Jean-Pierre Gallet, un homme qui n'avait pas sa langue en poche ! © Isopix

Depuis l’annonce du décès du journaliste de la RTBF, vous êtes nombreux à réagir sur les réseaux sociaux. Apprécié effectivement du public, Jean-Pierre Gallet l’était tout autant dans le milieu du travail, surtout en interview.

La première apparition de Jean-Pierre Gallet au JT du "19h30" date de février 1981. En alternance avec Françoise Van De Moortel (décédée en 2005), Georges Moucheron et Jean-Jacques Jespers, le journaliste s’est vite imposé auprès du public pour son franc-parler, notamment lors du scandale V.D.B. (Paul Vanden Boeynants) et du fameux dossier pour fraude fiscale et d'enlèvement par la bande de Patrick Haemers dans les années 80 : "Quand Paul Vanden Boeynants est venu vers nous, on a reçu une volée de coups de téléphone et de lettres ", nous expliquait-il lors d’une interview. "Le retour de VDB était considéré par une partie du public comme un scandale. Comment avions-nous osé le mettre devant nos caméras ? », nous reprochait-on. Comme il était passé auparavant sur RTL, les gens nous disaient : "Et déjà RTL a osé le faire ! ". C’était inimaginable, mais légitime." LIRE EGALEMENT :

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET