James Franco, accusé de harcèlement sexuel par d'anciennes élèves

James Franco, arborant son pin's "Time's up" sur le tapis rouge des "Golden Globes" © Isopix
James Franco, arborant son pin's "Time's up" sur le tapis rouge des "Golden Globes" © Isopix

Vous ne le saviez peut-être pas, mais l'acteur est aussi le fondateur d'une école de théâtre à Los Angeles créée en 2014, intitulée "Studio 4". Une école qui ne servirait qu'à "créer un flux continu de jeunes femmes à objectiver et exploiter", selon deux anciennes élèves. 

James Franco, entaché par le mouvement #MeToo. La nouvelle ne date pas d'hier. En janvier 2018, lors des Golden Globes, le comédien arborait un pin's "Time's Up", en résonance à l'affaire Weinstein. S'affichant alors comme un fervent défenseur du mouvement, il a très vite été rattrapé par la colère de plusieurs femmes, indignées de son prétendu soutien. "C'était comme une gifle en pleine face", confiait alors Sarah Tither-Kaplan, ancienne étudiante de son école de théâtre. Quelques jours après la cérémonie, elle faisait ainsi partie de ces cinq femmes accusant Franco de harcèlement sexuel, dans les colonnes du Los Angeles Times. La star avait directement réagi à ces plaintes en déclarant: "Si j'ai fait quelque chose de mal, je le réparerai".  LIRE EGALEMENT : "James Franco accusé de "comportements sexu

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET