James Dean aurait-il pu être sauvé ?

James Dean à son apogée © Arte
James Dean à son apogée © Arte

L'acteur mythique est décédé dans un accident de voiture en 1955.

Lorsque "Géant" sort sur les écrans américains le 24 novembre 1956, James Dean est déjà décédé depuis un peu plus d’un an. C’est le troisième et dernier film de sa courte carrière. L’acteur, au firmament de sa gloire, a trouvé la mort le 30 septembre 1955, à peine quelques jours après la fin des prises de vues, en percutant avec sa Porsche 550 une Ford qui lui a coupé la priorité.

Ce jour-là, en même temps qu’il perd la vie, James Dean entre dans la postérité du 7e Art. Ironie du sort, dans son contrat pour "Géant", James Dean, passionné de bolides et de vitesse, avait une clause lui interdisant de participer à des courses automobiles avant la fin du tournage et de pratiquer une conduite dangereuse. Il avait aussi tourné peu avant un film de prévention incitant les gens à rouler prudemment.

Plus de soixante ans après cette disparition, un documentaire a révélé récemment que l’acteur aurait pu être sauvé. Alors qu’on a souvent dit qu’il était mort sur le coup, il respirait encore au moment de l’arrivée des secours et selon le reportage, il aurait pu peut-être s’en sortir si les urgentistes avaient placé une attelle pour soutenir sa nuque, brisée dans l’accident. Reste évidemment que tout cela est au conditionnel et qu’il est parfois facile de réécrire l’histoire plusieurs décennies après.

"Géant" - 20h55 - Arte

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET