Jake Gyllenhaal a tourné sans ses jambes

 © Lionsgate
© Lionsgate

Avec réalisme et sans pathos, « Stronger » revient sur la reconstruction physique et mentale de Jeff Bauman, la victime la plus symbolique des attaques du marathon de Boston. Jake Gyllenhaal y est poignant.

Il y a un an, le double attentat terroriste survenu le 15 avril 2013 au Marathon de Boston était au centre de "Patriots Day" ("Traque à Boston", film de Peter Berg avec Mark Wahlberg (notamment) dans le rôle du sergent Tommy Saunders. Avec "Stronger" qui sort ce mercredi en Belgique, on replonge dans l’horreur de cette attaque, et on suit surtout la lente reconstruction de sa victime la plus symbolique, Jeff Bauman, qui perdit ses deux jambes dans la tragédie. LIRE EGALEMENT : "Un thriller réaliste et haletant sur l'attentat de Boston" Mis en scène par David Gordon Green, ce biopic a le réalisme pour qualité principale. Sans pathos inutile, il montre frontalement le combat de Jeff, au quotidien, pour ne pas sombrer. Ce qui n’est pas toujours évident. Incarnée par la formidable Miranda Richardson, sa mère ne lui facilite

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET