Iris Mittenaere : “Je garde ma vie amoureuse pour moi !”

La presse people l'annonce séparée de Kev Adams ? Iris Mittenaere nous explique justement vouloir préserver sa vie privée ! © Darius Salimi
La presse people l'annonce séparée de Kev Adams ? Iris Mittenaere nous explique justement vouloir préserver sa vie privée ! © Darius Salimi

L’ex-Miss France et Miss Univers, que l'on retrouve aussi dans "Danse avec les stars" (attention : diffusion exceptionnelle ce jeudi soir plutôt que samedi !), raconte son parcours dans son autobiographie : "Toujours y croire".

Inconnue du grand public il y a encore trois ans, Iris Mittenaere a vu sa vie changer complètement en gagnant successivement les concours Miss France et Miss Univers.

Depuis, elle a gravi les échelons, devenant une des nouvelles étoiles montantes de TF 1. Aujourd’hui, Iris raconte son histoire dans un livre. Et alors que la presse people annonce qu’elle est désormais séparée de Kev Adams, elle nous explique comment elle essaye de préserver sa vie privée.

Qu’est-ce qui vous a poussée à écrire, à seulement 25 ans, votre autobiographie ?

L’idée remonte à la fin de mon année de Miss Univers, lorsque j’étais à New York. Je recevais énormément de messages me demandant comment j’ai eu confiance en moi, pourquoi je m’étais lancée dans ce défi fou. J’ai donc eu envie de raconter mon expérience et d'aider les plus jeunes à prendre confiance en eux. 

"Toujours y croire", le titre du livre, c’est votre philosophie de vie…

Oui. Il ne faut jamais baisser les bras, mais toujours travailler pour y arriver. Il faut vivre à 100 % chaque journée, ses passions. J’ai pris des chemins qui m’ont parfois fait peur sur le moment même, mais qui m’ont aidée. J’ai la vie dont j’ai toujours rêvé et j’encourage les gens à poursuivre leurs rêves…

Justement, le concours Miss France, ça fait encore beaucoup rêver les jeunes filles en 2018 ?

Mon point de vue personnel est forcément positif, mais je pense que oui. Car c’est plus que simplement la couronne et l’écharpe. C’est une vraie aventure d’un an et un beau tremplin pour la vie.

Etre élue Miss France n’a pas que des bons côtés. Il y a notamment les paparazzis…

C’est l’aspect le plus dur à vivre, se sentir traquée, presque harcelée… Il y a toujours des paparazzis qui vous suivent où qu’on aille, même lorsqu’on fait ses courses. Je ne sais pas si vous avez déjà été suivi, mais c’est très étrange d’avoir une voiture qui vous piste toute la journée, pendant plusieurs semaines. Il y a des jours où ça me fait douter, où je me demande si ce que je vis vaut tous ces désagréments… Mais à l’arrivée, je me dis que oui. J’ai la chance de faire des choses que je n’aurais jamais faites autrement.

C’est ce qui fait que vous refusez de parler de votre vie privée ?

Exactement. Je me dévoile déjà beaucoup. Mais il y a certaines choses qu’on a envie de garder pour soi. C’est le cas de ma vie amoureuse. J’ai une vie sentimentale comme toutes les jeunes femmes de mon âge. J’ai envie de la vivre pleinement, mais je ne veux pas l’exposer. C’est pour ça que j’évite de m’exprimer dessus, car elle m’appartient. 

Une interview à lire en intégralité dans le Ciné-Télé-Revue de ce 8 novembre. Iris Mittenaere sera à Bruxelles, le 12 décembre, pour une séance de dédicaces à la librairie Filigranes.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET