On a cherché Roseanne dans le premier épisode des "Conners"

John Goodman et Sara Gilbert initièrent le retour de "Roseanne" en mars. Le renvoi de Mme Barr ne leur a pas fait lâcher l'affaire! /D.R.
John Goodman et Sara Gilbert initièrent le retour de "Roseanne" en mars. Le renvoi de Mme Barr ne leur a pas fait lâcher l'affaire! /D.R.

La série "The Conners", ou si vous préférez "Roseanne" sans Roseanne Barr, a démarré ce mardi aux Etats-Unis. Malgré l'humour, la tristesse est palpable dans son premier épisode, où il manque clairement quelqu'un...

Le 29 mai dernier, après que Roseanne Barr ait envoyé des tweets insultant Chelsea Clinton et Valerie Jarrett, ancienne conseillère de Barack Obama, la série "Roseanne", qui était revenue deux mois plus tôt après 21 ans d'absence, était supprimée manu militari par la chaîne ABC. Laquelle n'a pas tardé à rappeler tous les autres acteurs de la célèbre sitcom et leur proposer de continuer sans Madame Barr, dont les plates excuses n'ont rien changé à son sort. "Le moins que je puisse dire, c’est que je suis déçue par ce qu’elle a fait", avait déclaré à chaud Sara Gilbert (43 ans), alias Darlene, sa fille de petit écran. "Ça m’a d’abord semblé irréel", avait pour sa part déclaré John Goodman, alias son mari de fiction Dan, à propos du Tweet incendiaire. "Puis j’ai consciemment essayé de voir que c’était vrai, et de faire avec." Bref, tout le monde a d’abord été sous le choc, mais s’est vite repris. Et en août, le tournage de la série dérivée "The Conners" a pu démarrer, Roseanne Barr ayant accepté de ne pas y être liée tant sur les plans créatif que financier. "Elle a fait ce geste pour nous permettre de continuer", a commenté Goodman. Mais si elle s’est montrée leste par rapport aux "Conners", elle conserve les droits de son personnage et empêchera donc qu’un autre spin off de "Roseanne" voie le jour.

Ce mardi 16 octobre, jour du lancement de "The Conners", Barr se trouvait en Israël, en espérant, comme elle l’a expliqué, que sa judaïté l’aide à rester neutre... Mais par ailleurs, elle a divulgué que les scénaristes avaient fait mourir son personnage d’une overdose d'opioïdes. Le producteur exécutif Dave Caplan admet que, forcément, l'absence de Roseanne va créer un grand vide dans sa famille de fiction. "Personne ne va l'oublier en un épisode... C'est un ajustement qui va se faire progressivement", a-t-il dit.

Pour pallier le manque de celle qui était le socle de la série, la mère, l'épouse et la grand-mère mêlant si bien les larmes aux rires, plusieurs nouveaux personnages arrivent, ainsi Geena, la femme militaire du fils D.J., interprétée par Maya Lynne Robinson. Et puis Darlene, voyant que son ex David (John Galecki) vit désormais avec sa petite amie Blue (Juliette Lewis), se met à fréquenter Neil (Justin Long). Quant à Jackie (Laurie Metcalf), elle commence à sortir avec un intellectuel, Peter, qui a les traits de Steve Zahn.

Malgré ces éléments nouveaux, avant le lancement des "Conners", les irréductibles de "Roseanne" se sont dit complètement réfractaires à une série privée de leur chère héroïne. Ainsi, dans un sondage réalisé par le magazine "TV Guide", 67% des personnes interrogées affirment qu'elles ne regarderont pas "The Conners". Pour ces gens, Roseanne était le coeur, l'âme et la colonne vertébrale de cette série, et son unique locomotive.

Le premier épisode

Il s'ouvre après l'enterrement de Roseanne, alors que les siens sont réunis dans la cuisine et se demandent pourquoi les gens leur ont apporté tant de plats. "Est-ce qu'on doit sans arrêt parler de la mort?" demande la petite-fille Harris (Emma Kenney, jeune star de "Shameless", NdR) "Ca me rappelle trop grand-mère." Jackie dit que Roseanne aurait apprécié qu'elle soit ainsi présente pour les siens en ce triste moment, et sa mère rétorque : "Non, ça l'aurait tuée. A part qu'elle est déjà morte." Rires du public. Geena, la femme militaire de D.J., est spécialement revenue d'Afghanistan pour les funérailles. Becky a retrouvé les colliers que sa mère se plaignait de ne pas avoir. On comprend que Dan dort dans le canapé depuis la mort de sa femme. Jackie lui apprend, ainsi  que l'autopsie a confirmé que Roseanne n'a pas été emportée par une crise cardiaque, mais par une overdose d'opioïdes. Il est dans le déni. Plus tard, Darlene et Becky éclatent de rire autour de la table famiiale, et la seconde demande à la première si ce n'est pas inconvenant de se marrer en pareilles circonstances. "Maman nous a appris à rire quand il ne fallait pas", lui répond sa soeur. Flottement. Elles se disputent. Harris culpabilise de s'être fâchée avec sa grand-mère avant sa mort.

Mary Steenburgen en guest-star

Dan est clairement abattu et évoque qu'il veut en finir... La voisine Marcy Bellinger, jouée par la grande Mary Steenburgen, se présente à la porte et lui confie qu'elle a donné des pilules contre la douleur à Roseanne. "Elle m'a dit que son genou ne guérissait pas assez vite et que j'étais la seule qui pouvait l'aider." Dan l'accuse de l'avoir tuée. Darlene lui dit que beaucoup de gens donnaient des médocs à Roseanne. "Elle n'a jamais écouté personne", rappelle-t-il un peu plus tard. Darlene et lui se souviennent de la femme qu'elle était. Jackie craque ; "Je ne sais plus qui je suis, je ne veux pas rentrer chez moi, quitter cette maison, la quitter.." Elle pleure dans les bras de Darlene. Dan se rapproche de son petit-fils Mark (Ames McNamara) et le conseille même sur ses amitiés... particulières. L'épisode se termine avec Dan qui se couche dans le lit conjugal, sans Roseanne à ses côtés. Il éteint la lumière dans le silence le plus complet.

Ce qu'on en pense

Bravo d'abord aux scénaristes et acteurs pour avoir réussi avec ce retour, à mélanger habilement humour et tristesse. On a aimé l'ambiance toujours en demi-teintes de ce premier épisode. Mais malgré ça, rien à faire, l'univers des Conner nous a semblé un peu vide et indigent, désormais. Autant le renvoi de Roseanne Barr était justifié, autant on se rend compte à quel point elle était centrale voire indispensable dans cette série. Donc faire revenir celle-ci sans elle était peut-être une fausse bonne idée... Car en retrouvant les mêmes décors, la même famille, les mêmes personnages dans une série qui ne s'appelle plus "Roseanne", il saute aux yeux qu'il manque "la principale", sa voix, son rire... elle! Cela étant, il faut sans doute s'habituer... Et pour ça, ABC doit donner du temps à cette nouvelle mouture de trouver sa propre identité, son propre souffle, sa place... Il est très possible qu'elle les trouve! Dix épisodes sont prévus dans cette saison "test" : pourvu qu'ils puissent être montrés avant que des conclusions soient tirées.

"Seuls" un peu plus de six millions de curieux étaient branchés sur les débuts des "Conners", alors que le dernier épisode de "Roseanne", le 22 mai dernier, faisait encore le plein de fans, drainant plus de 10 millions de gens devant le petit écran.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET