Hugh Jackman: "Je suis un incurable softy"

Il est dans " Real steel ", un nouveau film d'action punchy. Mais il est aussi sur la scène de Broadway et sera bientôt Jean Valjean dans " Les misérables ". Rencontre avec un athlète doublé d'un showman.

Un script où les boxeurs sont remplacés par des robots, ça vous a parlé la première fois ? Je me suis demandé si on ne s'était pas trompé de destinataire. (Rires.) J'ai beau être identifié à " X-Men ", je ne suis pas un amateur de films de science-fiction. A la deuxième lecture, j'ai vu davantage l'aspect humain, même chez les robots. Et comme je suis un grand sportif dans la vie, et que " Rocky " et " Raging Bull " sont des films qui m'ont formé, j'ai fini par être conquis. Votre image est celle d'un homme d'action pur et dur. Correspond-elle à la réalité ? Non, je suis un incurable " softy ". Je redoute les comédies sentimentales, qui me tirent des larmes. Mais c'est avec mes enfants que je suis le plus vulnérable. L'autre jour, ma fille, qui a 6 ans, me questionne sur le mariage. Elle se voyait déjà dans une belle robe blanche. Je lui ai dit que le jour où je la conduirais à l'autel serait le plus beau de ma vie. Cet

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET