Guillaume Canet : “Arrêtons de manger de la merde”

Guillaume Canet dans "Au nom de la terre". O'Brother
Guillaume Canet dans "Au nom de la terre". O'Brother

L’acteur français est magistral dans “Au nom de la terre”, un drame biographique en salle à partir d'aujourd’hui, à voir absolument pour ouvrir les yeux sur le drame des agriculteurs.

En 1997, alors qu’il n’était âgé que de 16 ans, Edouard Bergeon a vu son père, agriculteur et éleveur de chevreaux et de poulets, mourir devant lui après avoir avalé des produits chimiques utilisés pour ses champs. Le fermier était dépressif, à bout après des années d’un labeur éreintant dont le résultat n’avait été que de s’endetter toujours plus pour survivre. Devenu journaliste, Bergeon a tiré un documentaire de son expérience, “Les fils de la terre”, base pour “Au nom de la terre”, drame biographique dans lequel Guillaume Canet reprend le rôle du fermier, avec un investissement total. Il joue dans les bottes du père, porte son ceinture, a copié sa calvitie, par respect pour cet homme.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET