"The Good Doctor", le bon remède télé de la rentrée

"The Good Doctor", chaque jeudi sur la Une et, à partir de ce soir, chaque jeudi sur TF1. © TF1
"The Good Doctor", chaque jeudi sur la Une et, à partir de ce soir, chaque jeudi sur TF1. © TF1

Lancée chez nous jeudi dernier, cette nouvelle série met en scène un jeune chirurgien autiste et surdoué, incarné par Freddie Highmore. Prêts à avoir le cœur retourné ? La séance de rattrapage, c'est ce soir mardi, sur TF1.

Pas la peine de refaire un scanner : on sait tous que les séries médicales, d'"Urgences" à "Grey’s Anatomy", en passant par "Dr House", "Dr Marcus Welby" ou "M*A*S*H", affichent, pour la majorité, un excellent bilan de santé. Aux Etats-Unis, la petite dernière qui pète la forme depuis sa naissance, en septembre 2016, c’est "The Good Doctor", dont la première saison a été suivie sur la chaîne ABC par une moyenne de dix millions de téléspectateurs. Et ce malgré un assez mauvais diagnostic de la critique… Elle n’aura pas non plus besoin de défibrillateur sur la RTBF, où le premier épisode a été suivi, jeudi 23 août dernier, par 390 328 téléspectateurs (un chiffre loin devant celui enregistré pour le film de RTL-TVI, "Flight", et "Harry Potter" sur TF1) simplement parce que sur le papier, déjà, elle présente plusieurs symptômes du succès. D’abord, elle est l’adaptation d’une série sud-coréenne qu’avait repérée un certain Daniel Dae Kim – oui, le Jin-Soo

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET