Geoffrey de "Top Chef" : "J’accepte de m’être fait engueuler"

"Même avec 200 Meilleurs Ouvriers de France devant moi, j’aurais tout de même respecté mes principes" note le candidat de "Top Chef". © RTL-TVI
"Même avec 200 Meilleurs Ouvriers de France devant moi, j’aurais tout de même respecté mes principes" note le candidat de "Top Chef". © RTL-TVI

Ce lundi soir, le jeune candidat belge a refusé de pratiquer le désossage de pigeon par le dos, car il ne connaissait pas la technique. L'attitude de Geoffrey, qui sera bientôt papa, a révolté les 100 Meilleurs Ouvriers de France qui jugeaient l'épreuve.

Comment avez-vous vécu cette épreuve face aux 100 Meilleurs Ouvriers de France ?

Quand on est arrivés sur le plateau et qu’on nous a annoncé qu'il s'agissait de quatre épreuves techniques, déjà j’étais assez stressé parce que je savais qu’il y avait beaucoup de techniciens à côté de moi et que moi, ce n’est pas trop ma force. Quand les 100 Meilleurs Ouvriers de France arrivent, ce stress s’amplifie parce que ce n’est pas n’importe qui. Et quand on m'annonce que je dois désosser un pigeon par le dos, je bloque parce que c’est une technique que je ne connais pas du tout. Je sais le faire de manière normale, mais enlever la carcasse par le dos, je ne l’ai jamais appris. Je fais le choix, par rapport à mes convictions culinaires et par rapport à ce que j'ai envie d’inculquer à mon entourage, de respecter le produit et de ne pas charcuter le pigeon, comme certains l’ont fait.

On imagine que c’est une décision qui n’a pas dû être facile à prendre…

Pour moi, c’était naturel. Je vois que ça fait polémique sur les réseaux sociaux, parce qu’il y en a qui sont d’accord, d’autres par d’accord… J’ai juste suivi mon principe qui est celui de respecter le produit. Le pigeon, c’est quelque chose qui a été vivant et il ne faut pas qu’il soit mort pour rien. Je sais qu’on est dans un concours, et qu’il faut essayer. J’accepte de m’être fait engueuler, parce qu’ils ont raison, c’est honteux que je ne puisse pas le faire. Mais selon moi, il y a aussi un respect à avoir, parce que je ne sais pas le faire, mais j’assume. Eux ne l'ont pas vu comme ça, ils l’ont vu comme un gros manque de respect alors que ce n’était pas du tout mon intention. 

Comment vous-êtes vous senti lorsque le chef Goujon vous a dit qu’il trouvait ça “scandaleux” ?

À ce moment-là, je suis assez d'accord avec lui, mais pas pour les mêmes raisons. Il aurait pu dire que c'était scandaleux que je sois dans un grand concours comme “Top Chef”, que j’aie 22 ans, et que je ne sache pas faire cette technique. Là, j’aurais dit “oui, chef, je suis d’accord avec vous”. Mais étant donné que j’assume de ne pas connaître la technique, et que je préfère respecter le produit, je me suis senti un peu con. Mais même avec 200 Meilleurs Ouvriers de France devant moi, j’aurais tout de même respecté mes principes. C’est ce que j’inculque aux gars avec qui je travaille. Un concours, c’est quand même différent de la vraie vie. Normalement, quand tu dis à ton chef “je ne sais pas le faire”, il va t’apprendre pour que tu comprennes. 

Cette épreuve était assez exceptionnelle puisque vous deviez cuisiner pour 100 Meilleurs Ouvriers de France. Est-ce que c’est un titre qui signifie quelque chose pour un Belge ?

Moi, déjà, je suis belge, je ne suis pas français. J’ai du respect pour eux, car ils ont quand même beaucoup de technique, mais je n’ai pas envie de devenir comme eux. Je ne suis pas comme Camille ou Adrien, à faire le lèche-bottes en disant “moi, je veux être Meilleur Ouvrier de France plus tard”. Moi, je veux juste bien faire à manger et que mes clients soient contents. Pour les Meilleurs Ouvriers de France, un plat sans technique, ce n’est pas un bon plat et je ne suis pas du tout d’accord avec ça. On a chacun notre vision des choses. Quand on va dans un restaurant, est-ce que le plus important, c’est qu'on se dise “c’était super la technique qu’il y a eu dans ce plat” ou bien “c’était super ce goût qui nous reste en bouche et dont je me rappellerai toute ma vie” ? Pour moi, le choix est vite fait. 

 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET