Frédéric François fait Chevalier des Arts et des Lettres

Frédéric François particulièrement fier d'avoir été honoré par la France. Reporters / GYS
Frédéric François particulièrement fier d'avoir été honoré par la France. Reporters / GYS

Le chanteur s’est vu remettre les insignes des mains de l’ambassadrice de France.

« C’est une grande récompense, je suis très heureux. » Frédéric François n’a pas caché son émotion ni sa fierté ce jeudi lorsqu’il a été fait Chevalier des Arts et des Lettres de la République française. La cérémonie s’est déroulée à l’ambassade de France à Bruxelles en présence d’autres personnalités belges, qui sont autant d’amis de Frédo, comme Salvatore Adamo, André Torrent ou le Grand Jojo. Dans son discours, l’ambassadrice a vanté les qualités "d’un artiste transfrontalier qui unit les Français et les Belges par des chansons d’amour et des concerts affichant complets depuis près de 44 ans".

Frédo en compagnie de l'ambassadrice de France à Bruxelles et de Salvatore Adamo. Reporters / GYS
Frédo en compagnie de l'ambassadrice de France à Bruxelles et de Salvatore Adamo. Reporters / GYS

L’interprète de "Je t’aime à l’italienne" n’a pas caché de son côté l’honneur que représente ce titre. « La France est un pays tellement immense. Pour un jeune immigré qui vivait près des charbonnages, qui avait un rêve et qui l’a vu se réaliser en vendant des millions d’albums et en faisant l’Olympia, c’est le plus beau des cadeaux. Cette médaille, c’est l’aboutissement de dizaines d’années de travail. »

Et de rappeler son parcours, depuis son enfance à Tilleur. « Dans les plus lointains de mes souvenirs d’enfance, j’entends toujours mon père nous dire "aucun d’entre vous n’ira jamais travailler à la mine". Alors ne choisissant pas le métier le plus difficile, je fis le choix du plus incertain : chanteur. Je voulais vivre de ma passion, la musique. Cette musique présente chaque jour de la semaine, à chaque étape de mon parcours. Si je ne devais garder qu’une seule date, ce serait le 20 décembre 1996. Qui aurait dit un jour, à mes parents, que leur fils rencontrerait le pape et chanterait devant lui ? Mais qui aurait dit aussi, qu’il recevrait tant de disques d’or, que l’Olympia ou Forest National deviendraient ses deuxièmes maisons, et qu’aujourd’hui il serait élevé au rang de Chevalier des Arts et des Lettres par la République Française ? Autant de distinctions inscrites à un palmarès que ni mon père, ni moi-même, n’aurions jamais imaginé lorsque sur la plus grande scène du monde, la table du Café du Passage à niveau de Tilleur, le petit Francesco Barracato chantait ‘O' Sole Mio’… »

Un sacré bout de chemin qui méritait bien d’être distingué de la sorte…

Frédéric a été félicité par son ami Salvatore Adamo. Reporters / GYS
Frédéric a été félicité par son ami Salvatore Adamo. Reporters / GYS

Avec son ami, le producteur de spectacles Salvatore Anzalone. Reporters / GYS
Avec son ami, le producteur de spectacles Salvatore Anzalone. Reporters / GYS

Avec son épouse Monique. Reporters / GYS
Avec son épouse Monique. Reporters / GYS

Entouré du Grand Jojo et d'Adamo. Reporters / GYS
Entouré du Grand Jojo et d'Adamo. Reporters / GYS

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET