Frédéric François : "70 ans, c’est encore jeune aujourd’hui !"

Frédéric François entouré de quelques-uns de ses 85 disques d'or. © Gloria Barracato
Frédéric François entouré de quelques-uns de ses 85 disques d'or. © Gloria Barracato

L’interprète de "Je t’aime à l’italienne" fête ses 70 printemps ce 3 juin. Mais pas question de faire une grande fête d’anniversaire dans l’immédiat, crise du coronavirus oblige.

Première question qui s’impose : comment vivez-vous cette période hors norme que l’on traverse ? J’ai vécu cette crise comme un film d’horreur qui a commencé lorsque j’ai vu ce qui se passait en Italie. J’ai des cousins dans le Piedmont à qui je téléphonais pour savoir comment ça se déroulait. J’ai vite réalisé ce qui risquait de se passer si ça se propageait. Je me suis confiné dès le 10 mars, avant que le confinement soit officiellement décrété. Lorsque j’ai donné mon dernier concert à Montpelier, le 7 mars, je voyageais déjà avec un masque. Les musiciens me surnommaient Michael Jackson. (Rires.) Je voulais déjà me protéger. A quoi ressemble votre quotidien en confinement ? Je suis à la maison avec ma femme et avec ma fille cadette, Victoria. On prépare le petit-déjeuner vers 9 h. Parfois, c’est moi qui m’en charge. Je me suis mis à la cuisine ! Je fais du sport. J’ai aussi ma guitare, mon piano. Comment j

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET