#FRABEL : la parole (forte) aux Diables

"Nous n'avons pas perdu face à une équipe qui était supérieure", avance Vincent Kompany. © Reporters
"Nous n'avons pas perdu face à une équipe qui était supérieure", avance Vincent Kompany. © Reporters

Le rêve de voir les Belges soulever la Coupe du monde 2018 s’est envolé hier à l’issue de la demi-finale France-Belgique, remportée 1-0 par nos voisins. Une rencontre qui fait tiquer dans nos rangs…

Eden Hazard

"Il n'y a pas eu beaucoup de mots dans le vestiaire, il y avait beaucoup de tristesse", a déclaré Eden Hazard à la RTBF. "Je pense qu'on méritait mieux. On s'attendait à un match comme ça, avec une équipe de France qui défend bien et qui met des contre-attaques. Le point noir, c'est qu'on prend un but sur une phase arrêtée."

Il ajoute : "On a montré qu'on avait une très belle équipe. Si on est tous très déçus, on peut être heureux de ce qu'on a fait."

Le capitaine des Diables poursuit : "L'équipe de France a fait ce qu'elle fait depuis qu'elle est entraînée par Didier Deschamps. Elle ne joue peut-être pas très bien au ballon mais elle défend bien et est efficace. On n'a pas trouvé la faille, je n'ai pas trouvé la petite étincelle pour marquer un but. On a été bons pendant 90 minutes, on a eu le contrôle du jeu sans être dangereux. On aurait pu faire mieux et on ne l'a pas fait. Mais il ne faut pas tout jeter. On a vu une très belle équipe de Belgique aujourd'hui."

Et de conclure sur une phrase lourde de sens, adressée cette fois à la VRT : "Je préfère perdre avec la Belgique que gagner avec la France. On a le plus beau jeu, c’est plus mon style…"

LIRE EGALEMENT : "Merci les Diables !"

 

Thibaut Courtois

"Ils n'ont joué que de l'anti-football", a déclaré sans fard le gardien de but à la presse flamande à propos du jeu de l’équipe de France. "Leur attaquant était toujours à trente mètres du but, ce que je n'ai jamais connu avec Chelsea. J'aurais préféré perdre contre le Brésil, une équipe qui ose jouer au football et qui pourrait être meilleure que nous. La France ne l'est pas, et c'est pourquoi cette défaite a un goût amer."

Il pointe également du doigt l'arbitre uruguayen, Andres Cunha : "Je ne sais pas où ils ont trouvé un tel arbitre. Il n'a pas bien sifflé du tout. Le Français a gagné beaucoup trop de temps et il n'a pas sifflé une faute claire sur Eden à la limite des 16 mètres."

"La France a joué à rien. C'est dommage pour le football que la Belgique n'a pas gagné", regrette-t-il enfin au micro de la RTBF. "J'ai fait quelques arrêts, mais ils n'ont pas eu de grosses occasions. Ils marquent sur corner, c'est dommage. On perd contre une équipe qui n'est pas meilleure que nous. On a perdu contre une équipe qui joue à rien, qui défend. Contre l'Uruguay, ils ont marqué sur un coup franc et une erreur du gardien."

"Nous sommes fiers, oui. Mais tout le monde voulait jouer la finale. Demain, on sera encore déçus. Et puis on va relever la tête et jouer cette troisième place", conclut Thibaut Courtois.


Vincent Kompany

"Nous n'avons pas perdu face à une équipe qui était supérieure", estime Vincent Kompany. Des propos qui rejoignent ceux de Jan Vertongen, qui aurait "préféré perdre contre une meilleure équipe". "Il n'y avait pas de différence de qualité", poursuit le défenseur central des Diables. "Il y aura probablement un champion du monde qui n'est pas meilleur que nous."

Et de terminer sur une note plus positive : "Il y a des regrets par rapport au fait qu’on a perdu sur des détails. On a encore difficile à réaliser. Cela fait vraiment mal mais quel plaisir de pouvoir faire vibrer toute une nation. Je pense que lors des dernières semaines, beaucoup de personnes se sont embrassées grâce à nous et on peut être fiers."


Kevin De Bruyne

"Je n’ai pas de regrets", affirme quant à lui Kevin De Bruyne, plus serein. "On a tout donné. La différence se joue à un corner. On a eu des occasions mais à la fin ce n’était pas suffisant. C’est le foot. La différence se joue à des détails. On peut être fiers et il faut gagner samedi."


Heureusement, les Diables ont pu trouver du réconfort auprès de leurs enfants.
Et un, et deux, et trois bisous pour les papas !

Capture d’écran 2018-07-11 à 09.50.33.jpg

Capture d’écran 2018-07-11 à 09.51.03.jpg

Photos : © Reporters

 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET