Florent Pagny exilé fiscal au Portugal

Alors qu'il sort un nouvel album, Florent Pagny révèle qu'il est désormais résident portugais. © Fifou
Alors qu'il sort un nouvel album, Florent Pagny révèle qu'il est désormais résident portugais. © Fifou

Le chanteur a décidé de s’installer là-bas pour payer moins d’impôts. Et il assume.

Florent Pagny n’a jamais fait mystère de ses démêlés avec le fisc français. Il les avait même évoqués dans la chanson « Ma liberté de penser » en 2003. Et depuis, ça ne s’est pas apaisé. Récemment, il confiait qu’il payait entre un et deux millions d’euros en impôts par an.

Visiblement, il en a assez, puisqu’il a confirmé au "Parisien" qu’il s’était désormais installé… au Portugal. Et comme il s’en fiche du qu’en-dira-t-on, il assume ses motivations. "J’y vais pour de vraies raisons fiscales, tout le monde part là-bas pour ça. Pas d’impôts sur l’héritage et sur la succession. Pas d’impôts sur la fortune. Et pendant 10 ans, pas d’impôts sur les royalties. Et donc beaucoup d’artistes se disent que ça peut valoir le coup".

Et de s’adresser directement au nouveau président français : "Changez les règles pour que les gens reviennent. À un moment donné, il y a des limites à ne pas dépasser et c’est pour ça que tout le monde est parti."  Un franc-parler qui, à n’en pas douter, risque de faire grincer des dents et créer la polémique, même s’il précise qu’il continuera de payer des impôts pour ses prestations en France, comme ses concerts ou "The Voice".

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET