Festival de Cannes : une bien belge Croisette

Benoît Poelvoorde était incontrôlable, ce dimanche soir sur le tapis rouge de Cannes  © Shootpix/ABACA / Reporters
Benoît Poelvoorde était incontrôlable, ce dimanche soir sur le tapis rouge de Cannes © Shootpix/ABACA / Reporters

Drache nationale ce dimanche, sur le tapis rouge du Palais des Festivals. Le mauvais temps s’est invité pour accueillir, comme par hasard, la délégation belge du film "Le grand bain", représentée par Benoît Poelvoorde et Virginie Efira.

La Côte d’Azur avait des allures de Côte belge, ce dimanche soir, pour la projection de la comédie "Le grand bain". Nos compatriotes Benoît Poelvoorde et Virginie Efira se sont faits remarquer pendant la montée des marches ; l’un pour sa fougue habituelle et légendaire, l’autre pour son charme dans une sublime longue robe argentée et scintillante.

Reporters_26198605.jpg

Ce premier long-métrage de Gilles Lellouche en tant que réalisateur suit une équipe de natation synchronisée formée d’hommes amateurs qui reprennent goût à la vie. Au casting, du très beau monde : Guillaume Canet, Mathieu Amalric, Philippe Katerine, Leïla Bekhti ou encore Marina Foïs.

Reporters_26198059.jpg

En plus de cette jolie brochette de stars, de nombreuses personnalités étaient venues assister à cette projection, dont Jane Fonda, Audrey Lamy, Claudia Cardinale, Marion Cotillard et Dany Boon. Les ex-mannequins, Carla Bruni-Sarkozy et Laetitia Casta, remportent le prix des tenues les plus glamour.

Reporters_26194557.jpg

Mais celui qui a fait le plus parler de lui reste incontestablement Benoît Poelvoorde. Déchaîné, incontrôlable et surtout, invité de dernière minute, il n’a pas laissé ses camarades en placer une. Gilles Lellouche a bien eu du mal à défendre son projet pendant que le trublion, en grande forme, hurlait : "Qu’on ne me traite pas de gros connard bourré à l’arrière à Cannes." Marine Foïs, morte de rire, a par ailleurs confié : "J’ai très envie de travailler avec Benoît, parce que sur ce film on a fait que se croiser, mais en fait, je ne pourrais pas. Je rirais trop."

Reporters_26198737.jpg

Après avoir évoqué le "corps ingrat" de Philippe Katerine, Poelvoorde s’est étonné que le film soit présenté hors compétition. "Vous me l’apprenez mon vieux ! Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? On se casse !" Heureusement, notre compatriote ne s’est pas éclipsé de sitôt, passant ensuite un message aux journalistes: "Merci d’éviter le champ lexical avec des ‘Plouf , le film prendre l’eau’". Pour notre part, on se contentera de dire qu'avec ce "Grand Bain", on nage dans le bonheur…

Photos: © Reporters 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET