Faut-il voir "Histoires d'amour et d'autisme" ?

Impossible de ne pas s'attacher aux protagonistes de cette série documentaire australienne. © Netflix
Impossible de ne pas s'attacher aux protagonistes de cette série documentaire australienne. © Netflix

L'émission est un condensé de fraîcheur et de sensibilité. Un vrai bonbon à savourer sur Netflix !

En ligne depuis le 22 juillet sur Netflix, "Histoires d'amour et d'autisme" est de ces programmes "feel good" qui donnent instinctivement le sourire. Filmée façon télé-réalité, cette série documentaire australienne en cinq parties explore avec sincérité l’univers imprévisible et les parcours semés d’embûches de jeunes adultes en quête d’une âme sœur. A un détail près : les protagonistes, plus attachants les uns que les autres, sont tous atteints d’un trouble du spectre autistique. Ce qui complique considérablement leurs démarches vers une vie à deux. Afin de démystifier leur quotidien, quelques couples particuliers et célibataires à l'affût ont ainsi accepté d'être suivis par les caméras du leader mondial du streaming. D'abord il y a le gentleman Michael, un grand gaillard de 25 ans au franc-parler désopilant. Nous avons également Chloe, une jeune bisexuelle qui n'a jamais eu de véritable coup de cœur, et la truculente Maddi, qui cherche un homme "be

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET