Fanny Ardant: “Si vous voulez être un geek, n’accusez pas l’époque !”

Fanny Ardant dans "La belle époque", la scintillante comédie de Nicolas Bedos. © Pathé
Fanny Ardant dans "La belle époque", la scintillante comédie de Nicolas Bedos. © Pathé

L’actrice enchante “La belle époque”, la comédie romantique étincelante et roublarde de Nicolas Bedos, avec aussi Daniel Auteuil, qui sort en salle ce mercredi.

Dans “La belle époque", qui sort ce mercredi, Daniel Auteuil est Victor, un dessinateur de bande dessinée dépassé par son temps et bientôt largué par Marianne, soit Fanny Ardant, sa femme, une psy restée, elle, connectée à la modernité. Parce qu’il l’admire depuis l’enfance, Antoine (Guillaume Canet), le meilleur ami de son fils, propose alors à Victor un pacte un peu faustien:  revivre le plus beau moment de sa vie, grâce à sa société, spécialisée dans les reconstitutions historiques. Et pour Victor, le jour le plus beau se situe le 16 mai 1974, date de sa rencontre avec Marianne. Antoine met tout en branle pour recréer en studio les lieux et l’ambiance de cette journée. Mais pour le rôle de Marianne jeune, Antoine n'imagine que sa propre ex-compagne, Margot (Doria Tillier), qu’il se verrait bien reconquérir. Victor, d’abord incrédule, finit par se prendre au

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET