Et on fait tourner les serviettes !

Jean-Pierre Bacri, fidèle à lui-même dans "Le sens de la fête" - En salle dès ce 4/10/17. / D.R.
Jean-Pierre Bacri, fidèle à lui-même dans "Le sens de la fête" - En salle dès ce 4/10/17. / D.R.

CRITIQUE - Avec "Le sens de la fête", le duo de réalisateurs derrière les plus gros succès français ("Intouchables" en tête de liste) vous invite dans les coulisses de l'organisation d'un mariage.

Pour leur nouvelle comédie, Eric Toledano et Olivier Nakache couvrent une journée a priori type de Max (Jean-Pierre Bacri, fidèle à lui-même), traiteur pré-retraité à la tête d'une brigade de bras cassés. Si tout roule malgré tout depuis 30 ans, le jour des noces de Pierre (imbuvable Benjamin Lavernhe) et Héléna (douce Judith Chemla), rien ne se passe comme prévu. Révélations hasardeuses, coups de théâtre, catastrophes culinaires, musicales et aériennes,… la loi des séries frappe de plein fouet notre pauvre Bacri qui, en bon professionnel, "s’adapte" et fait preuve d’une patience exemplaire. Au casting également, pas de Omar Sy mais Jean-Paul Rouve (déjà dirigé par le tandem Toledano/Nakache dans "Nos jours heureux") et Gilles Lellouche, qu'on retrouve respectivement en photographe raté et DJ-chanteur de kermesse à l'égo surdimensionné. Des personnages très stéréotypés qui manquent de profondeur mais qui parviendront - tout de même - à vous arracher quelques sourires

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET