Emilie Dequenne : "Pierre Lemaitre écrit la suite en pensant à moi !"

Face à Niels Arestrup dans "Au revoir Là-haut", réalisé par Albert Dupontel. © Gaumont/Cinéart
Face à Niels Arestrup dans "Au revoir Là-haut", réalisé par Albert Dupontel. © Gaumont/Cinéart

L’actrice belge nous parle d’"Au revoir là-haut", le superbe film d’Albert Dupontel inspiré du best-seller et prix Goncourt, de son quotidien, ses lectures favorites et de l’affaire Weinstein.

Albert Dupontel dit de vous : "Je la voulais vraiment car c’est une actrice qui dégage grâce et douceur en permanence dans tout ce qu’elle fait" Venant d’Albert Dupontel, ça me fait vraiment plaisir. Ca me touche beaucoup. Je n’imaginais déjà pas qu’il viendrait un jour vers moi, je ne sais pas pourquoi. Peut-être qu’à partir du moment où j’admire énormément l’univers d’un metteur en scène, je me dis que je n’en fais pas partie… C’est bête, non ? Bon, j’ai quand même lu mon rôle dans "Au revoir là-haut", Madeleine, et j’ai dit oui aussitôt. Elle m’a plu, ce bout de femme qu’on s’attend à voir pleurer dans son lit et qui est tout le contraire, une fausse soumise qui sait très bien où elle veut aller. Vous avez enchaîné les tournages en 2016. Ce n’est pas simple pour la vie de famille. Oui. J’ai un mari, des enfants, puis moi, quoi ! J’ai besoin de me retrouver, d’avoir mon quotidien. Mon mari a deux garçons qu’on n’a pas tout le temps, et j’ai Milla, qui a 15 ans. Franchement, au mo

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET