Drogue, sexe, comportement ignoble : la face sombre de Delarue mise à nu

Le mal-être qui habitait Jean-Luc Delarue l'a poussé à commettre tous les excès.  © Archives CTR
Le mal-être qui habitait Jean-Luc Delarue l'a poussé à commettre tous les excès. © Archives CTR

Un livre événement fait de nouvelles révélations sur les dérives complètement folles de l’animateur. On vous en dévoile un extrait.

Six ans après sa mort, on n’avait visiblement pas encore tout dit sur Jean-Luc Delarue. On connaissait évidemment ses penchants pour l’alcool et la drogue ou son mauvais caractère, mais un nouveau livre, "Jean-Luc Delarue, la star qui ne s’aimait pas", écrit par Vincent Meslet, ex-directeur de France 2 qui l'a bien connu, lève un voile supplémentaire sur la folie d’un homme mal dans sa peau, détruit intérieurement par ses démons. LIRE EGALEMENT : "Jean-Luc Delarue : sa veuve se confie pour la première fois" Tout y passe : ses excès en matière de substances en tous genres, mais aussi ses penchants suicidaires (notamment lorsqu’un soir il fonce délibérément en voiture contre un poteau afin de se tuer, avec à son bord sa fiancée et son demi-frère !). Il y a également son goût pour la débauche, avec ses vacances passées dans les hauts lieux du tourisme sexuel ou ses frasques nocturnes où on le retrouve au petit matin attaché à un radiateur dans une chambre d'hôtel. Pour lui, il n'y avait

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET