DNA/Ingrid Chauvin : "Le succès est au-delà de nos espérances"

Pour le 1er anniversaire de « Demain nous appartient », Ciné-Télé-Revue a rencontré une partie du casting. Aujourd'hui, c'est au tour d'Ingrid Chauvin. © TF1
Pour le 1er anniversaire de « Demain nous appartient », Ciné-Télé-Revue a rencontré une partie du casting. Aujourd'hui, c'est au tour d'Ingrid Chauvin. © TF1

Pour fêter le 1er anniversaire de "Demain nous appartient", Ciné-Télé-Revue met à l’honneur, sous forme d’interview express, un personnage phare de la série quotidienne de TF 1 et de la RTBF. On clôture cette spéciale "DNA" avec Ingrid Chauvin.

Ce 17 juillet, "Demain nous appartient" souffle sa première bougie. Honnêtement, vous attendiez-vous à un tel succès ?

Franchement, non. Aujourd'hui, je peux avouer que c'est au-delà de nos espérances. On l'espérait secrètement mais là, c'est concret. En tout cas, cela me touche beaucoup, mais je sais aussi que rien n'est acquis. Ce succès me donne de l'énergie.

Ne trouvez-vous pas qu'il y a un soupçon de "Dolmen" dans les intrigues actuelles ?

Ah ! On est d'accord. J'ai ressenti la même chose quand j'ai lu le scénario. Tous les ingrédients d'une saga sont réunis et c'est ce que le public demande : de la romance, du polar, de la comédie... C'est pout tous les âges. Et c'est ce qui fait notre force.

Cet été, vous retrouvez justement Bruno Madinier, votre complice dans "Dolmen" en 2005...

Cela me fait plaisir de pouvoir à nouveau jouer quelques scènes avec lui. Ici dans l'histoire, c'est l'ancien grand amour d'enfance de Chloé, mon personnage. Il a disparu un jour et il revient 20 ans plus tard avec sa femme Rose, qui n'est autre que ma meilleure amie... d'enfance ! Vous suivez ? (Rires). Le retour du couple va bien entendu avoir un impact au sein de ma petite famille.

Une des forces de la série et d'inviter des guests dans les histoires comme Lenni-Kim, Mimie Mathy, Linda Hardy... Qui rêveriez-vous de recevoir ?

C'est une des forces de TF 1 et de la production de pouvoir avoir ces invités de marque dans nos intrigues. Pour la personnalité que je souhaiterais recevoir... Je pense à George Clooney. Ainsi, on pourrait prendre un café ensemble (Rires).

Vous êtes beaucoup sollicitée par le public. Est-ce facile de mélanger vie privée et professionnelle ?

Bien entendu. Bon, parfois, on n'a pas envie d'être dérangée mais cela fait partie de mon métier. On devient populaire et donc c'est fini pour l'anonymat. Je n'ai pas envie de revenir en arrière. Quand je vois, et c'est sincère, le bonheur quand une personne me demande un autographe, c'est magique car ils attendent souvent des heures pour nous voir. J'ai toujours un profond respect pour le public.

Retrouvez notre dossier "Demain nous appartient" dans le Ciné-Télé-Revue du jeudi 12 juillet.

"Demain nous appartient", du lundi au vendredi à 17h30 sur la Une et 19h20 sur TF 1.

Fabrice Staal, au Festival de Télévision de Monte-Carlo

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET