DNA/Ariane Séguillon & Garance Teillet : "Notre complicité se ressent à l'écran"

Pour le 1er anniversaire de « Demain nous appartient », Ciné-Télé-Revue a rencontré une partie du casting. Aujourd'hui, c'est au tour d'Ariane Séguillon et Garance Teillet. © TF1
Pour le 1er anniversaire de « Demain nous appartient », Ciné-Télé-Revue a rencontré une partie du casting. Aujourd'hui, c'est au tour d'Ariane Séguillon et Garance Teillet. © TF1

Pour fêter le 1er anniversaire de "Demain nous appartient", Ciné-Télé-Revue met à l’honneur, sous forme d’interview express, un personnage phare de la série quotidienne de TF 1 et de la RTBF.

Comment avez-vous atterri dans cette série ?

Ariane Séguillon : J'ai couché avec tout TF 1 (Rires)

Garance Teillet : Mais arrête. On ne dit pas ces choses devant sa fille. En ce qui me concerne, j'ai été contactée par la directrice de casting et je vous avoue que je vis à fond cette belle aventure.

Ariane Séguillon : Au début, je n'ai pas accepté la proposition car je me posais trop de question. Je ne savais pas où j'allais mettre les pieds. La production est revenue vers moi avec une liste des acteurs confirmés. Et là, j'ai accepté. Aujourd'hui, je ne regrette pas ce choix car depuis que la série est sur antenne, je suis impressionnée de voir la popularité que cela donne à un comédien. C'est incroyable. Je me souviens toujours d'une remarque de Patrick Duffy, l'inoubliable Bobby Ewing dans "Dallas" : "Faut être un grand acteur pour faire un soap". Au début, j'étais terrorisée car je me retrouvais devant Ingrid Chauvin, une vraie machine de guerre. J'ai appris à ses côtés.

Vous êtes mère et fille dans la série. Et dans la vie, y-a-t-il une vraie complicité ?

Ariane Séguillon : On ne peut pas se saquer (Rires)

Garance Teillet : Je l'adore. J'ai dix-huit ans. Ariane, c’est mon repère maternel. Elle fait partie maintenant de ma vie, c'est quelqu'un de très gentil et humain. Quant à mes vrais parents, ça les fait rire de me voir à l'écran. Heureusement que je ne fais pas les mêmes bêtises que Jessica, mon personnage.

Ariane Séguillon : Et cette complicité se ressent à l'écran. Cela fait un an que l'on se connaît et on a déjà traversé tout ensemble.

Ce lien est-il important pour vous ?

Ariane Séguillon : Oui car le fait d'être loin de ses proches, parfois c'est dur. Si vraiment, le courant n'était pas passé avec Garance ou d'autres comédiens, je crois que je serais déjà partie. Ici, on se respecte, même avec TF 1. Ils sont vraiment bien avec nous.

Retrouvez demain l’interview de Lorie Pester

"Demain nous appartient", du lundi au vendredi à 17h30 sur la Une et 19h20 sur TF 1.

Fabrice Staal, au Festival de Télévision de Monte-Carlo

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET