Des histoires vraies dans "Go For Zéro" ?

Sophie Pendeville et Antoine Guillaume vont manger des frites dans « Go For Zéro ». © Baptiste Collard
Sophie Pendeville et Antoine Guillaume vont manger des frites dans « Go For Zéro ». © Baptiste Collard

La capsule humoristique de RTL consacrée à la sécurité routière fidélise depuis 2012 de nombreux téléspectateurs, pour le plus grand plaisir du réalisateur du programme.

Ce dimanche matin, Sophie Pendeville et Antoine Guillaume se retrouvent à manger un fameux cornet de frites dans un épisode qui devait, à la base, être diffusé le 9 décembre. Mais suite au décès de Johnny Hallyday, le programme consacré à la sécurité routière fut reporté.

"Ici, Antoine explique à Sophie la différence entre les feux de jour et de croisement", nous révèle Thomas Horman, concepteur de la capsule humoristique de RTL. Mais pourquoi intégrer des frites dans cette intrigue ? "Les récits reposent essentiellement sur des histoires vraies que je transforme un peu", explique Thomas. "Dernièrement, Georges, l’un de mes copains, grand chef à Paris, a quitté son restaurant pour vendre des truffes. Du coup, j’en ai fait un Français qui vend des frites en Belgique et qui arrête tout pour vendre des champignons." Le duo s’arrêtera donc dans une baraque à frites pour une délicieuse dégustation…

A noter que "Go For Zéro", qui existe depuis mai 2012, permet à de nombreux animateurs de la chaîne de s’essayer à la comédie, comme dernièrement Jill Vandermeulen, Emilie Dupuis, mais aussi à des artistes de la chanson tels Sandra Kim et Henri PFR. Et pour info, l’IBSR (Institut belge de la Sécurité routière) s’appelle désormais Institut VIAS.

"Go For Zéro", ce dimanche à 10 h 55 sur RTL-TVI.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET