Depardieu vend sa villa de Néchin… plus d’un million d’euros

Les affaires de Depardieu chez nous étaient dans le rouge. © WENN.com
Les affaires de Depardieu chez nous étaient dans le rouge. © WENN.com

Le comédien plie bagage !

Fin 2012, c’était l’effervescence à Néchin, sur la commune d’Estaimpuis, avec l’arrivée dans la localité de Gérard Depardieu, qui en avait marre de la France. L’événement était de taille. L’interprète d’Obélix avait même été fait citoyen d’honneur, tandis que ce départ avait fait grincer des dents en France et s’interroger sur l’exil fiscal des Français les plus riches vers la Belgique.

Cinq ans plus tard, le constat est plutôt amer. L’acteur français, qui comptait investir massivement dans la région, a ainsi décidé de vendre sa Villa White Cloud de 450 m2 qui lui servait occasionnellement de pied à terre et qu’il louait comme chambres d’hôtes l’essentiel de l’année. Il est vrai que les affaires n’étaient guère florissantes : en 2014, la villa affichait 700.000 euros de pertes. Résultat, la demeure est désormais en vente pour 1,2 million d’euros. Ce qui n’est pas donné. Mais si vous avez de l’argent et que l’envie d’investir dans l’immobilier vous titille…

Quant aux autres activités de Gégé dans la région, elles ont pour la plupart également été des fiascos : sa cave à vin à Estaimpuis a fermé en 2015 tandis L’espace Depardieu situé à Tournai a été déclaré en faillite en 2016. On est loin de son arrivée triomphale chez nous en 2012 !

L’acteur, qui possède désormais aussi un passeport russe, a cependant démenti dans une interview il y a quelques jours au Figaro Magazine qu’il avait quitté la France juste pour éluder l’impôt. Mais les raisons qu’il invoque ne feront sans doute pas plus plaisir à nos voisins d’outre-Quiévrain. "La France est un très beau pays, mais où les gens sont perdus. Quand je suis en France, je reste ici, chez moi, avec mes livres : je ne veux pas sortir voir le désastre. Contrairement à ce que disent les journalistes, ce n’est pas pour la fiscalité que je me suis barré. Non. Si c’était pour ça, je me serais barré bien avant ! C’est pour ça que ce pays m’emmerde, c’est de voir que les Français sont tristes comme la mort. Ils n’osent même plus regarder leur terre puisqu’ils en ont honte." Et vlan !

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET