"Dark Phoenix" a-t-il réussi à clore la saga "X-Men" ?

Sophie Turner passe de "Game of Thrones" à "X-Men" avec brio. © Twentieth Century Fox
Sophie Turner passe de "Game of Thrones" à "X-Men" avec brio. © Twentieth Century Fox

En salles ce mercredi, le dernier épisode consacré aux mutants du Professeur Xavier ne fait pas l’unanimité. Si l’histoire n’a rien de transcendant, la catastrophe tant appréhendée est toutefois évitée. Critique garantie sans spoiler !

Les premières projections n’annonçaient rien qui vaille. Selon une récente étude, "Dark Phoenix" devrait même réaliser le plus mauvais démarrage de tous les films de la franchise "X-Men", passée dans le giron du MCU (Marvel Cinematic Universe) suite au rachat de la Fox par Disney. Savoir que sa conclusion a été entièrement repensée ("Il y avait beaucoup de points communs et parallèles avec un autre film de super-héros sorti il y a pas longtemps", explique James McAvoy alias le Professeur X, qui – bien entendu – parle sans le mentionner de "Captain Marvel") et que de gros reshoots ont été effectués fin 2018, soit un an après la fin du tournage, n’aide en tout cas pas les fans à réserver un accueil enthousiaste à cet ultime opus dédié à la puissante Jean Grey, incarnée par la sculpturale Sophie Turner (introduite dans "X-Men : Apocalypse"). L’actrice, surtout connue pour son rôle de Sansa Stark dans la série "Game of Thrones", reprend ici le rôle – joué dans sa version adulte – de Famke

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET