Dans les coulisses de… "Scandal" !

Notre journaliste a pu pousser la porte du lieu de tournage de la série "Scandal"  ©ABC
Notre journaliste a pu pousser la porte du lieu de tournage de la série "Scandal" ©ABC

Douze acteurs de la série de Shonda Rhimes – à commence par Kerry Washington alias Olivia Pope – nous ont reçus ce mercredi dans leur Maison-Blanche "à eux" à l’occasion de la fin toute proche de leur aventure commune. Exclusif.

 

Ça n’a duré qu’une heure, mais qu’est-ce que c’était intense ! Ce mercredi 10 janvier en début d’après-midi, nous avons eu le privilège de pousser la porte du lieu secret et bien gardé où se tourne "Scandal" depuis 2012. Ses millions de fans ne sont pas sans savoir que la série sexy et politique créée par Shonda Rhimes s’achèvera en mai après sept saisons pleines de rebondissements. C’est à cette occasion que nous avons rencontré ses acteurs principaux, dans les différentes pièces (Bureau Ovale, Situation Room…) d’une Maison-Blanche reconstituée avec un souci du détail infini au sein des mythiques Studios Gower, situés sur Sunset Boulevard. C’est là qu’avaient aussi été "conçus", notamment, "Ma Sorcière Bien-Aimée", "Six Feet Under", "Heroes" et "Dexter".

Vous les reconnaîtrez sur nos photos exclusives si vous suivez "Scandal", il y avait lors de notre visite, quatre fois trois acteurs qui attendaient sagement nos questions  :  Jeff Perry (Cyrus) , Scott Foley (Jake Ballard) et Joshua Molina (David Rosen), d’abord :; Katie Lowes (Quinn), Kerry Washington (Olivia Pope) et Bellamy Young (Millie Grant) ensuite ;  puis, Tony Goldwyn (Fitz Grant, l’ex-Président des USA), ), Cornelius Smith Jr (Marcus) et Joe Morton (Rowan "Eli" Pope) ; enfin, Guillermo Diaz (Huck), Darby Stanchfield (Abby) et George Newbern (Charlie).

Est-ce un problème de dévoiler que le personnage d’Olivia, que nous n’appellerons pas "héroïne", a désormais beaucoup de sang sur les mains et (au moins) deux morts sur la conscience ? Nous avons demandé aux comédiens si elle pouvait être "pardonnée", mais ils étaient pour le moins mitigés. Quoi qu’il en soit, seule Shonda Rhimes sait ce qui lui adviendra à la fin, où Scott Foley la voit, pour sa part, soit sortant de la Maison-Blanche, soit y rentrant. "Je pense qu’avec Shonda, on ne doit s’attendre à rien de précis, car ce sera toujours quelque chose d’autre", a commenté Kerry Washington, très complice avec Bellamy Young (qui joue désormais la Première Présidente des USA).

Nous avons demandé à la star, qui fêtera ses 41 ans ce 31 janvier, en quoi "Scandal" avait bousculé les choses à la télévision. "Au début de la série, les gens réagissaient auprès de moi par rapport au fait que j’étais la première femme noire au centre d’une fiction", a-t-elle commencé. "Ce n’est plus le cas aujourd’hui. C’est devenu difficile voire impossible de trouver une série qui n’a pas une femme noire dans le noyau de sa distribution. (…) Ce changement n’est pas à lier à Olivia, mais au public, pas seulement aux Etats-Unis mais dans le monde, qui est avide de diversité et veut voir des protagonistes différents. Les chaînes de télé n’ont fait que répondre à leur demande."

Elle a ajouté que la dernière saison de "Scandal" montrerait vraiment des femmes fortes, parmi lesquelles Viola Davis, qui y fait une apparition dans le rôle d’Annalise Keating, la figure de proue de "Murder", autre bébé de Shonda Rhimes. Bref, il va y avoir un cross-over entre "Scandal" et "Murder" et une confrontation Annalise/Olivia, que Jeff Perry (Cyrus) décrit comme une bataille harmonieuse (et verbale, on imagine) à laquelle les deux comédiennes ont pris énormément de plaisir. "Je ne peux vous dire ce qu’il y a dans la scène qu’on partage, parce que ce serait révéler trop de choses", a ri Kerry. "Mais ce qui est sûr, c’est que Viola est un rêve de femme (…) Travailler à Shondaland est extraordinaire parce qu’il n’y a que des femmes fortes. Dans chacune des histoires développées par cette société de production, on trouve des femmes au pouvoir." Elle a ensuite lâché un peu de lest en suggérant que le côté fashion d’Olivia, face à Annalise, allait en prendre un coup. "Laisser à désirer", veut-elle dire ? "Elle fait un choix de look inconcevable par rapport à son univers ‘mode’. Je n’en dirai pas plus."

Quand nous nous sommes glissés sur leur lieu de travail, les vedettes de "Scandal" mettaient en boîte le 13e épisode de la 7e saison, qui en compte 18. La fin est donc toute proche pour une équipe soudée qui sera forcément gagnée par l’émotion dans moins de deux mois.

 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET