Cyril Hanouna : "Le succès de TPMP dérange"

"Il n’y a aucune campagne de harcèlement envers tel ou tel animateur" assure Cyril Hanouna. © C8/ TF1
"Il n’y a aucune campagne de harcèlement envers tel ou tel animateur" assure Cyril Hanouna. © C8/ TF1

L’animateur de "Touche pas à mon poste" n’en démord pas : pour lui, il n’y a aucune campagne de harcèlement envers Karine Ferri, dont des photos dénudées ont ressurgi sur le plateau de son talk-show.

L’affaire Karine Ferri continue. Alors que l’animatrice de TF1 a saisi le CSA contre Cyril Hanouna suite à la diffusion, par ce dernier, d’anciens clichés très hot du temps où elle figurait au casting de l’émission "Le Bachelor", au début des années 2000, c’est aujourd’hui au tour du trublion de s’expliquer.

Sur le site de Jean-Marc Morandini, le boss de "Touche pas à mon poste" (TPMP) exclut ainsi toute campagne de harcèlement envers la jeune femme. Pour rappel : la première chaîne, pour laquelle Karine Ferri officie depuis 2012, parle d’une “campagne de dénigrement” et de “harcèlement moral” menée par Cyril Hanouna contre, entre autres, la co-présentatrice de "Danse avec les stars".

Si Cyril Hanouna a déjà présenté ses excuses, il a toutefois tenu à éclaircir certains points. "Nous sommes revenus sur un sujet qui avait fait l'objet le jour même de plusieurs articles de presse en ligne", s’est-il justifié, assurant de nouveau que son intention n’était pas de "blesser" l’intéressée, qu’il a "toujours défendue".

"On me dit que nous dénigrons depuis des mois Karine Ferri. J'ai en souvenir le premier communiqué d'auto-congratulation de TF1 sur le succès du premier prime de DALS. Il mentionnait Camille Combal à la présentation sans un mot sur Karine Ferri. C'est cela du dénigrement", a-t-il ensuite lancé, avant de rappeler l’idée de "Touche pas à mon poste" : "C’est une émission où l’on débat de tous les sujets liés à la télévision (...) Le principe de TPMP, et c’est notre promesse au téléspectateur : toujours être francs et garantir un contrepoids. Ça s’appelle le débat. TF1 ne le comprend pas, ou fait semblant de ne pas le comprendre."

Pour lui, une seule chose est sûre : "La liberté de ton et le succès de TPMP dérange." Et de conclure : "J’exprime mes opinions et je passe à autre chose. Je n’utilise pas la dénonciation auprès du CSA pour tout et n’importe quoi. On m’accuse de tous les maux. On ne compte plus les saisines, les lettres au CSA, les coups bas de TF1 à mon encontre... Je serais responsable de la baisse d’audience de DALS, de Burger Quiz... Soyons sérieux !"

Il termine en s’adressant directement aux patrons de TF1 : "Respectez le public, stop à l’acharnement. Parce qu’au-delà de ma personne et de mon émission, c’est mon public qui est visé. On voudrait surtout retirer TPMP à son public. Et je ne le laisserai pas faire. Nous continuerons à nous exprimer sur tous les sujets, avec toutes les opinions (...) Je pense qu’il y a encore une place à la télévision pour une émission ouverte, populaire, diverse. Certains, pas tous heureusement, à TF1, semble penser le contraire. Ça me désole."

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET