Cyril Hanouna : "Avec mes chroniqueurs, on est comme une famille"

Cyril et ses chroniqueurs, une grande histoire d'amitié © Touche pas à mon poste
Cyril et ses chroniqueurs, une grande histoire d'amitié © Touche pas à mon poste

Il est le rédacteur en chef exceptionnel de notre dernier numéro de l'année. Nous l'avons questionné sur ses rapports avec la bande de "Touche pas à mon poste !".

"Je suis vraiment comblé par 'TPMP'. C’est fou, au bout de sept ans, de m’amuser toujours autant", nous confie d'emblée l’animateur. "On est vraiment une bande de potes, on s’aime très fort." Des propos qui se vérifient lors de notre interview : pour chaque chroniqueur qu’il croise en coulisses ou qui vient frapper à sa porte (nous aurons ainsi la surprise de voir débarquer Benjamin Castaldi), Hanouna a un mot gentil, un geste d’affection. Il est comme un père, un grand frère, un ami en or pour ceux qui le côtoient.

Vous avez accepté d’apparaître dans un documentaire, dans lequel on vous voit retourner sur les lieux de votre enfance et de votre adolescence, la cité des Lilas. Vous y donnez une image positive de la banlieue…

On m'a demandé de participer à ce projet et j'en suis ravi. Oui, ce film donne une autre image de la banlieue ! Pourquoi ? Parce qu'en banlieue, il y a 99 % de choses bien et 1 % de choses mauvaises. Hélas !, à la télé, on ne montre toujours que ce pourcent-là. Pourtant, dans les cités, c'est comme partout, il y a du bon et du moins bon. C'est bien de montrer le bon aussi !

Pour vous, tout est parti de là, de la cité ? Ce goût pour le mélange des gens, l'esprit de bande que vous recréez avec vos chroniqueurs, la vanne facile?

Exactement. Aux Lilas, on pouvait se vanner, mais on était toujours là les uns pour les autres. C'est un peu l'esprit de "TPMP" : on se charrie, on est taquins, mais jamais méchants. On est comme une famille. Ceux qui partent, d'ailleurs, reviennent très vite ou sont toujours en contact avec nous. Thierry Moreau, qui est sur CNews, je l'ai tous les jours au téléphone. On va peut-être faire d'autres choses ensemble. Enora Malagré, elle, est en train d'écrire un film que je produis. Ils sont donc toujours un peu dans le giron !

Un petit mot sur votre chroniqueur Maxime Guény, qui est aussi journaliste à "Ciné-Télé-Revue" ?

Je l’adore, c’est un amour de mec, bosseur et pas calculateur pour un sou. Dès sa première intervention dans émission, je me suis dit qu’on avait trouvé quelqu’un qui allait faire partie de la famille. Je crois beaucoup en lui ! Je suis en train de travailler sur son prime, qu’il fera en janvier sur C8 et qui parlera de télé – sa spécialité – et de magie – son dada.

Une interview à retrouver en intégralité dans votre Ciné-télé-Revue en vente depuis ce jeudi 28 décembre.

Retrouvez également les indispensables d’un réveillon selon Cyril Hanouna dans cette vidéo pleine d’humour

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET