Courtney Louis, de Clint Eastwood à JCVD

Courtney Louis a posé pour la photographe professionnelle Fatima Zahraa Cherkaoui. © Fatima Zahraa Cherkaoui
Courtney Louis a posé pour la photographe professionnelle Fatima Zahraa Cherkaoui. © Fatima Zahraa Cherkaoui

Le cinéma fascine cette petite Waremmoise de 10 ans, qui a déjà fait de la figuration avec les plus grands. Petit retour avec ses parents sur une grande aventure qui ne fait que commencer.

L’été dernier, l’annonce du passage de Clint Eastwood à Bruxelles, à la gare du Midi, pour le tournage du “15 h 17 pour Paris”, avait créé la sensation. Ce n’est pas tous les jours qu’une star de ce calibre s’arrête chez nous pour un film, même si l’arrêt en question n’a duré que deux jours en tout et pour tout. Nombre de fans et de médias avaient essayé d’approcher la légende ou tout au moins de l’apercevoir. En vain. Le service d’ordre autour de Clint était impénétrable. Personne n’avait pu poser avec lui pour une photo souvenir. Personne, sauf une petite fille dont le cliché avec la star a fait le tour du pays. Cette petite fille, c’était Courtney Louis, aujourd’hui âgée de 10 ans et demi. Mais elle avait un truc. En réalité, la gamine n’était pas par hasard sur le même quai de gare que le grand Eastwood. “Courtney a fait de la figuration durant deux jours pour lui !” nous explique son beau-papa, Christophe Magnée. “A un moment où il y avait une pause, Courtney a couru vers Clint et lui a demandé, en anglais : “You and me, photo ?” Là, ses gardes du corps ont dans un premier temps refusé le passage à ma fille. Mais Clint a regardé Courtney et il lui a répondu : “Yes, yes !” Il a pris le temp de retirer son chapeau et de s’abaisser à hauteur de Courtney et de lui faire un beau sourire. J’ai cliqué pour prendre la photo et là, je lui ai fait un clin d’œil de remerciement, parce que, avoir pris deux minutes de son temps pour Courtney, c’était juste magique.“ "Au début, je ne le connaissais pas”, avait raconté sur Vivacité la petite figurante. “Avant le tournage, ma maman m’avait montré des vidéos de ce qu’il faisait.”

Avec le grand Clint Eastwood sur le tournage du
Avec le grand Clint Eastwood sur le tournage du "15 h 17 pour Paris". © Christophe Magnée

Ce n’est pas en 2017, à 9 ans, que la grande histoire de Courtney avec le cinéma a commencé. Comme la jeune Jade Rose Boulanger qui s’est retrouvée dernièrement à jouer Cosette enfant dans l’adaptation des “Misérables” par la BBC, la petite fille a manifesté très tôt le désir de jouer devant la caméra. “Quand courtney avait 6 ans, elle m’a demandé de faire du mannequinat, car elle voulait être devant l’objectif”, raconte son papou Christophe. “Nous avons refusé pendant deux ans, car on ne voulait pas rentrer dans ce milieu. Après deux ans d’insistance, elle a enfin eu l’autorisation de faire ses premières photos, par Dydy Photography. Nous l’avons inscrite dans une agence de mannequinat, où elle a défilé pour plusieurs marques de vêtements et fait plusieurs shootings. A 9 ans, courtney a été invitée sur le plateau de l’émission télé d’Evelyne Thomas “C’est mon choix”, où elle a eu la surprise de rencontrer par vidéo interposée son idole de toujours, Hélène Rollès, d’“Hélène et les garçons”. Sur cette vidéo, Hélène l’invite à venir quand elle le désire assister au tournage des “Mystères de l’amour”, que l’actrice tourne tourne encore à l’heure actuelle. On s’y est rendu un maximum de fois !” Courtney revient aussi sur le plateau de “C’est mon choix”, où Hélène s’est déplacée pour la voir. Une belle histoire d’amitié entre l’icône de la télé des années 90 et la fillette. “C’est depuis cette émission que courtney veut absolument devenir comédienne.”

Avec Hélène Rollès, l'une de ses idoles, sur le plateau de
Avec Hélène Rollès, l'une de ses idoles, sur le plateau de "C'est mon choix", l'émission d'Evelyne Thomas aujourd'hui diffusée sur Chérie 25 © Chérie 25


LIRE EGALEMENT : "TMC arrive en Belgique"

Pour son beau-père, Christophe, comme pour sa maman, Nancy Bollen Magnée, pas d’autre choix que de permettre à Courtney de poursuivre son rêve, en l’inscrivant au Théâtre de Liège. “Nous suivons nos trois enfants partout, pas seulement Courtney”, confie sa maman. “Dylan, qui a 15 ans et demi, joue au foot. Bradley n’a que 4 ans et demi mais s’initie déjà au karaté… Pour Courtney, jouer la comédie devant la caméra lui a de suite plu. C’est une grande passionnée”, ajoute Christophe. “Elle le fait pour le plaisir, elle n’est vraiment pas une petite fille intéressée par l’argent. Elle veut juste jouer des rôles ou défiler - elle l’a d’ailleurs fait pour des associations caritatives."

Un joli portrait de famille: Christophe Magnée et Nancy Bollen entourent Bradley, Dylan et Courtney. © Facebook
Un joli portrait de famille: Christophe Magnée et Nancy Bollen entourent Bradley, Dylan et Courtney. © Facebook

En seulement quelques mois, l’agenda de la petite Waremmoise s’est déjà bien rempli. “Elle a commencé par faire des shootings avec la photographe professionnelle Fatima Zahraa Cherkaoui, pour nourrir son book”, poursuit Christophe Magnée. “Elle a participé aussi à la série télé de “Seuls à la maison”, lors d’un tournage en Normandie. Normalement, il ne devait y avoir que des Français, mais comme ils ne trouvaient pas la dernière petite fille qu'il leur fallait, ils ont élargi le casting en Belgique. C’est comme ça que Courtney à été choisie parmi plus de cinq cent petites filles et s’est retrouvée à passer sur sur France 4, dans plusieurs épisodes de cinquante minutes chacun.” Courtney a du coup pris un agent artistique à Paris et s’est inscrite dans plusieurs agences en Belgique. Elle multiplie les apparitions : sur M6 dans une émission pour les “petits scientifiques”, dans des publicités, des défilés, des shootings. Pour la Fête des mères, vous avez dû la voir au côté de Sandrine Corman sur RTL-TVI vanter les produits d’une chaîne de parfumerie. Son beau-père assure qu’elle a aussi “un tout gros casting en vue”, dont il ne peut rien dire pour l’instant. Surtout, après Clint Eastwood, elle a figuré auprès d’une autre star, Jean-Claude Van Damme lui-même, sur le tournage en Belgique de son dernier film d’action, “The bouncer”.

Courtney avec ses petits camarades de la série
Courtney avec ses petits camarades de la série "Seuls à la maison", saison 2. © France 4

Avec Sandrine Corman, elle vient de tourner une publicité à l'occasion de la Fête des mères. © Christophe Magnée
Avec Sandrine Corman, elle vient de tourner une publicité à l'occasion de la Fête des mères. © Christophe Magnée

 © Christophe Magnée
© Christophe Magnée

Voici pour sa petite histoire”, nous résume Christophe. “Courtney est une petite fille née sous une mauvaise étoile, sans rentrer dans les détails de sa vie privée. Donc pour elle c’est juste une belle revanche sur la vie. Elle ne se met devant personne, que du contraire, elle est ravie quand une de ses copines de tournage a un rôle ou un shooting. Elle est une petite fille affectueuse et adorable, toujours serviable. Mais le plus important est que courtney garde ses yeux grands ouverts. Elle sait que l’aventure peut s’arrêter du jour au lendemain. Mais si au contraire, elle venait à percer, elle resterait elle-même comme elle reste elle-même quand elle voit de grands personnages."

Devant l'appareil de Fatima Zahraa Cherkaoui, une petite graine de star... © Fatima Zahraa Cherkaoui
Devant l'appareil de Fatima Zahraa Cherkaoui, une petite graine de star... © Fatima Zahraa Cherkaoui

 © Fatima Zahraa Cherkaoui
© Fatima Zahraa Cherkaoui

 © Fatima Zahraa Cherkaoui
© Fatima Zahraa Cherkaoui

 © Fatima Zahraa Cherkaoui
© Fatima Zahraa Cherkaoui

 © Fatima Zahraa Cherkaoui
© Fatima Zahraa Cherkaoui

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET