"CoeXister", digne relève de "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu" ?

Fabrice Eboué revient avec un troisième film à l'humour féroce ! © Europa Corp
Fabrice Eboué revient avec un troisième film à l'humour féroce ! © Europa Corp

L'avis de l'humoriste et réalisateur Fabrice Eboué.

"CoeXister", de (et avec) Fabrice Eboué, sort en salle ce mercredi. Avant de remonter sur les planches, l'humoriste issu du "Jamel Comedy Club" nous présente son troisième film. Une satire, selon ses dires, du milieu musical. Avec en têtes d'affiche Guillaume de Tonquédec ("Fais pas ci, fais pas ça"), Jonathan Cohen ("Serge le mytho") et Ramzy Bédia ! Lesquels incarnent respectivement un prête, un rabbin et... un imam. Prenez le tout est vous obtenez le groupe (ou plutôt, la comédie) de l'année.


Peut-on comparer votre film à "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu" ?

Je n'ai rien contre ce film. Mais ça m’ennuie dans le sens où je ne voudrais pas que l’amalgame soit fait. Après si c’est pour dire que "CoeXister" mérite autant d’entrées, il n’y a pas de souci ! (Rires.) Mais ce serait mal orienter le public car je n’ai pas fait d’histoire sur les communautés. Je raconte une aventure humaine dont la religion, au final, n’est qu’un prétexte. C’est plus une satire sur le milieu musical, une critique sur le monde du divertissement. J’ai un humour plus féroce que celui qui est proposé dans "Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu", aussi.

Comment ça s’est passé au niveau du casting ?

Ramzy était une évidence. Le nom de Guillaume de Tonquédec est lui aussi arrivé très vite, parce c’est tellement un curé du quotidien ! (Rires.) La bonne surprise, en ce qui concerne le trio, c’est Jonathan Cohen, que je connaissais d’Internet grâce à sa mini-série "Serge le Mytho". Au départ, je cherchais qu’un de plus vieux… mais il m’a fait un truc assez extraordinaire en casting.

… et pas de Thomas Ngigol sur ce film. Cette fois, vous volez de vos propres ailes, tant devant que derrière la caméra.

C'est exactement ça. J'ai réalisé mon premier film à trois, mon deuxième à deux et puis pour celui-ci, je me suis dit qu’il fallait arrêter avec les béquilles et s’assumer une bonne fois pour toute. Là, au moins, je peux dire que c’est un long métrage qui me ressemble à 100%.

Mais vous êtes toujours en bons termes ?

Oui oui ! Mais ce qui est super dans ce métier, c'est les rencontres. Je suis content de sortir de mon confort, parce qu’on ne s’ouvre pas forcément à d’autres choses quand on a un duo qui marche. Ici, je me suis laissé porter ailleurs et je peux dire que "CoeXister" est mon film le plus réussi.

Et Ramzy sait chanter !

Eh non ! C'est un doublure. Mais j'avoue que la doublure de Ramzy est tellement parfaite que lui-même est persuadé qu'il chante dans le film. (Rires.) Guillaume de Tonquédec ne chante pas non plus, et c'est une bonne nouvelle pour la chanson. Le seul qui pousse vraiment la chansonnette, c'est notre ami Jonathan Cohen, qui fait ça très bien.

 

Retrouvez l'interview de Fabrice Eboué dans le Ciné-Télé-Revue de cette semaine. En vente à partir de ce jeudi 12 octobre.

 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET