Christophe Ruggia répond à Adèle Haenel

"Je n’ai jamais eu à l'égard d'Adèle Haenel le comportement de harcèlement sexuel dont elle m’accuse", se défend Christophe Ruggia. © Isopix
"Je n’ai jamais eu à l'égard d'Adèle Haenel le comportement de harcèlement sexuel dont elle m’accuse", se défend Christophe Ruggia. © Isopix

Le réalisateur a usé de son droit de réponse dans les colonnes de Médiapart suite aux accusations de l'actrice.

C'est la confession de la semaine, qui secoue les médias français et le monde du cinéma : Adèle Haenel accuse le réalisateur de son premier film, "Les Diables", d’attouchement et harcèlement sexuel lorsqu’elle avait entre 12 et 15 ans. Des propos corroborés par les nombreux témoignages recueillis par la journaliste Marine Turchi au cours de ses sept mois d’enquête, et que le réalisateur dément. La comédienne a notamment raconté en détail se sentir obligée, car redevable, de se rendre chez le cinéaste tous les samedis, au cours desquels elle affirme qu’il lui a fait subir des attouchements non désirés et a utilisé une emprise psychologique sur elle. Pour Christophe Ruggia, si elle venait chez lui lorsqu’elle était adolescente, c’était sa volonté à elle. Il explique que la fin de tournage a "débordé sur la rentrée scolaire" et a donc proposé un suivi aux deux comédiens principaux de son long métrage. "Je me suis inquiété d

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET