Christine and the Queens : "Je jouerais bien dans 'Dix pour cent' !"

Fan de séries, Christine and the Queens passe parfois ses soirées devant l'écran, un bol de chips à la main. © Suffo Moncloa
Fan de séries, Christine and the Queens passe parfois ses soirées devant l'écran, un bol de chips à la main. © Suffo Moncloa

La chanteuse revient ce 21 septembre avec un deuxième album et un nouveau nom de scène : "Chris". Elle nous parle de ses petits plaisirs de la vie, comme regarder la télé.

On peut dire que vous ne nous facilitez pas la tâche ! Comment doit-on vous appeler désormais ? "Chris", "Chris, ex-Christine and the Queens" ?

On peut faire simple et juste m’appeler Chris ! Christine and the Queens reste correct, mais mon dernier album va quand même mieux avec Chris. Et puis, ça fait moins de lettres !

Pourquoi avoir changé de nom ?

Parce que je suis devenue Chris, c’est-à-dire que dans ma vie, je suis devenue un petit peu plus légère, un petit peu plus assurée et vieille aussi. Il y avait l’envie de raconter qui j’étais devenue depuis "Chaleur humaine", mon premier album, de rendre ça visible par la mutation du personnage, et donc de son nom.

Nouveau nom, mais aussi nouveau look à la garçonne : cheveux courts, marcel…

C’est marrant que vous utilisiez le terme "garçonne"… On peut être une femme puissante avec des cheveux courts vous savez ! Je discutais récemment avec une Américaine, qui me disait que les coupes courtes chez les femmes sont un signe de pouvoir, parce qu’il faut les entretenir et donc se payer le coiffeur très souvent. Le fait de me couper les cheveux m’a en tout cas donné beaucoup plus confiance en ma féminité.

Votre album sortira aussi en version anglaise. Vous faites un carton aux Etats-Unis. Vous pourriez vous y installer ?

J’y ai pensé, mais il y a un truc qui me fait peur : il y a beaucoup trop de dents là-bas ! Trop de dents blanches, c’est flippant ! Et puis, ils disent "amazing" pour tout et n’importe quoi, c’est énervant. Plus sérieusement, plus je voyage, plus j’aime revenir à Paris.

Vous avez pourtant beaucoup de sources d’inspiration américaines !

Oui ! Pour cet album, par exemple, il y a des références de sons très pop des années 1980, 1990. Janet Jackson, Jimmy Jam et Terry Lewis, le groupe Cameo, le G-funk ou Michael Jackson période "Dangerous". J’adore Michael Jackson !

Une passion qui vous vient d’où ?

Mes parents m’ont emmenée à Disneyland Paris quand j’avais 3 ans. Il y avait un film projeté sur Michael Jackson et je me le suis pris en pleine figure ! Je suis tombée amoureuse de lui, je n’ai vu que le génie du personnage, son côté performer. Du coup, je ne m’en suis jamais séparée !

"Je suis tombée amoureuse de Michael Jackson à 3 ans !"

D’autres stars qui vous ont fait craquer depuis ?

Il y a beaucoup de gens que j’admire, comme Lou Reed, Nick Cave, Janet Jackson ou Madonna. En tant que féministe, je trouve que cette dernière est un très beau personnage de femme surpuissante qui ne s’excuse pas du tout.

Et le clan Kardashian, il vous inspire quoi ?

Fascination et effroi. C’est peut-être pour ça que je ne peux pas m’empêcher de regarder leur télé-réalité ! Leur vie n’est faite que de mini-événements, ça doit être épuisant. En tout cas, moi, ça me fatigue rien que de les regarder.

Vos petits plaisirs dans la vie, c’est quoi ?

La nourriture, toute forme de nourriture ! C’est une bénédiction divine. Une bonne douche, avec de la musique à fond dans la salle de bains. Etre près d’un chat, aussi. Et les fringues. Je fais beaucoup de shopping sur Internet.

Vous faites parfois des soirées télé avec un bol de chips ?

Ouh oui ! Je regarde énormément de séries, de "RuPaul’s Drag Race" à "Breaking bad", en passant par "Brooklyn Nine-Nine", "Glow"… Ah, et j’ai adoré "Dix pour cent" !

Vous aimeriez être invitée dans la saison 3 ?

Ben… pourquoi pas ? Je ne voudrais pas leur forcer la main, mais je suis disponible si jamais ils ont besoin de moi !

Chris sera en concert le 12 octobre à Forest National, tickets : teleticketservice.com.
Nouveau clip : « La Marcheuse » en ligne depuis hier.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET