"Charlie et la chocolaterie" : que devient Freddie Highmore ?

Freddie Highmore a bien changé depuis "Charlie et la chocolaterie" © WENN
Freddie Highmore a bien changé depuis "Charlie et la chocolaterie" © WENN

Haut comme trois pommes lorsqu’il fut révélé au grand public, l'acteur est désormais le grand dadais que s’arrache la petite lucarne.

C’est au cinéma que Freddie Highmore a fait ses premiers pas devant la caméra. Avant de donner – pour la seconde fois consécutive – la réplique à Johnny Depp, dans « Charlie et la chocolaterie », de Tim Burton, le petit bonhomme d’une douzaine d’années avait déjà trois longs métrages à son actif. Sa bouille, craquante, l’amènera par la suite à travailler sous la direction de Ridley Scott.

Le réalisateur le fera tourner dans « Une grande année », avec Russell Crowe et Marion Cotillard. Luc Besson, lui, en fera la tête d’affiche de sa trilogie « Arthur et les Minimoys », adaptée des livres du même nom. On se souvient également de sa prestation profondément touchante dans « August Rush », drame dans lequel Alfred Thomas Highmore de son vrai nom interprète un enfant prodige abandonné à la naissance. Il revient ensuite dans le registre du fantastique, puis prête sa voix à quelques films d’animation, pour enfin débarquer à la télévision.

En 2013, il devient Norman Bates dans la série « Bates Motel », prequel du célèbre « Psychose », d’Alfred Hitchcock. On y retrouve un Freddie au regard sombre, torturé, moins angélique qu’il n’y paraît. Son interprétation bluffante du psychopathe né de la plume du romancier Robert Bloch lui vaut, à l’arrêt du show, le premier rôle de l’un des rares succès de la rentrée passée : « The good doctor », du créateur de… « Dr House » ! Un bijou de feuilleton médical qui invite l’acteur à se glisser dans la peau d’un chirurgien atteint du syndrome d’Asperger. A découvrir prochainement sur TF1.

 

"Charlie et la Chocolaterie" - 21h – TF1

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET