Cécile Djunga en pleurs dénonce le racisme

"Y a une dame qui a appelé pour dire que j'étais trop noire..." ©RomaltPhoto/RTBF
"Y a une dame qui a appelé pour dire que j'étais trop noire..." ©RomaltPhoto/RTBF

Dans une vidéo touchante, Cécile Djunga lance un coup de gueule contre le racisme dont elle est victime depuis un an !

La goutte qui a fait déborder le vase : "Hier y’a une dame qui a appelé la RTBF pour dire que j’étais trop noire et qu'elle ne voyait rien à la télé, elle ne voyait que mes vêtements car j’étais trop noire, et qu’il fallait me le dire". Eh bien voilà, le message, Cécile Djunga l’a bien reçu en pleine figure. La Miss Météo de la RTBF avoue, les trémolos dans la voix, être partagée entre rire et colère. "Ça commence à m’énerver ce genre de message. Ça n’arrête pas. Ça fait 1 an que je fais ce métier et ça n’arrête pas et ça me touche parce que je suis un être humain".

Discrète dans un premier temps, elle a essayé de passer outre ces messages blessants : "J’essaie de passer à autre chose, je ne veux pas mettre ça en avant car ça reste une minorité… Mais recevoir des 'sale négresse rentre dans ton pays', là j’en ai marre. J’ai décidé que j’allais le dire car en Belgique les gens pensent que le racisme ça n’existe pas. Ce n’est pas vrai !"

http://

Alors la jeune femme a décidé d’utiliser les mêmes moyens que ceux qui la blessent et, soutenue par la RTBF, elle dénonce le racisme dans une vidéo publiée sur son compte Facebook et déjà vue -pour l'instant- plus de 350.000 fois ! "On a eu un #balancetonporc maintenant on va avoir #balancetoncon."
Dans sa vidéo de 5 minutes on la découvre les larmes aux yeux mais aussi déterminée et précise n’avoir jamais eu envie d’être le porte-parole de qui que ce soit mais là, elle a envie de réagir et grâce à sa médiatisation elle peut parler des discriminations. "Si je peux aider, alors allons-y. Tous ces mails insultants que je reçois, je vais les balancer !" Et Cécile Djunga de s’adresser directement à ces personnes. "A vous qui continuez à m’écrire ce genre de saloperies, vous me rendez plus forte ! Et si vous ne pouvez plus voir ma gueule à la télé, eh bien vous n’êtes pas près de ne plus voir ma gueule à la télé. Et si ça vous fait chier de voir ma gueule à la télé eh bien tu zappes !" Et de préciser : "Je me sens belge et je suis bien dans mon pays, alors on va arrêter de me dire que je dois rentrer dans mon pays, parce que je suis dans mon pays ! Si tu es trop raciste, jette-toi, fais autre chose. Tu touches déjà le fond alors reste au fond !"

Et de s’adresser à toutes les autres victimes qui subissent du harcèlement : gros, roux, musulmans, avec des lunettes… "Le harcèlement sur les réseaux sociaux, ça doit s’arrêter. Si on vous ennuie, venez me le dire ! Je ne veux pas laisser ça en toute impunité. Maintenant je vais le dire et je vais arrêter d’être dans mon coin et faire semblant que tout va bien. Je vais vous montrer toutes les conneries que je reçois."

Enfin, elle s’excuse pour ce long message de 5 minutes un peu décousu mais "j’avais besoin de le dire. Les réseaux sociaux servent aussi à ça, à s’entraider. Là, j’ai besoin de vous parce que je ne me sens pas bien".
Elle termine son message sur une note plus humoristique avec un petit scoop : "Ce week-end il va faire beau. Je vous embrasse et je vous aime". Nous aussi, on l’embrasse et on l’aime notre Cécile Djunga !

Aujourd’hui, Jean-Claude Philippot, l’administrateur de la RTBF, parle d'"un torrent de boue" et menace de poursuivre les auteurs.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET