Cauet : « J’ai appelé Cécile et je lui ai dit d’arrê­ter son cirque »

Cauet reproche à Cécile de Ménibus de trop parler de son agression ! ©catopure ecran

A l’heure où les femmes ne craignent plus de parler et « balancent leur porc », Cécile de Ménibus est revenue à plusieurs reprises sur l’affaire Rocco Siffredi. Un épisode que Cauet aurait préféré voir oublié à tout jamais !

Ce n’était pas lui la victime et pourtant ça l’insupporte que son ancienne acolyte dans l’émission "La méthode Cauet", vienne reparler sur les plateaux de télé de l’agression qu’elle a subie en 2006. "J’ai appelé Cécile et je lui ai dit d’arrê­ter son cirque. Je lui ai dit “Arrête, à chaque fois, de ressor­tir ce truc parce qu’à chaque fois, c’est moi qui prends derrière", raconte-il dans une inter­view pour Pure Médias.

Rappelons les faits. Il y a plus de dix ans, l’animatrice télé, s’est fait carrément « prendre » par l’invité du jour, Rocco Siffredi. L’acteur porno a cru un instant se retrouver sur un plateau de tournage mimant une scène hot. Et les gestes étaient osés. Cécile montée sur ses épaules pour qu’il puisse avoir sa tête entre ses jambes. Il lui remonte le string, embrasse ses fesses… Même Cauet s’est pris au jeu mimant lui aussi l’acte sexuel.
Si à l’époque, la séquence a plutôt fait rire que réagir, Cécile, elle, n’a pas vu les choses du même œil. L’animatrice révèle un autre fait qui s’est déroulé dans les coulisses : "Il m’a attra­pée au cou et il m’a fourré sa langue dans la bouche… Il a fallu que j’appelle la sécu­rité. C’est tout ce que je déteste. C’est du viol, en fait. Ni plus ni moins du viol". Sur cette partie de l’histoire, Cauet tient alors à préciser : "L’his­toire du bisou, du machin, je vous assure que je ne l’ai pas vu. Je ne l’ai pas vu, je n’étais pas toujours là". Et quant à ce qu’il s’est passé sur le plateau, il conclut par un "c’était une blague… Rocco Siffredi, on le connaît ! On est en direct, Cécile le bous­cule un peu, le chauffe un peu…" Elle est bien bonne celle-là !

Découvrez la fameuse séquence de 2006. On vous laisse juger.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET