Cathy Immelen : ses meilleurs et pires souvenirs à Cannes

En tout, Cathy Immelen a vécu "six mois au Festical de Cannes" ! © Archives CTR
En tout, Cathy Immelen a vécu "six mois au Festical de Cannes" ! © Archives CTR

Dès demain et jusqu'au 25 mai, l'animatrice de la RTBF sera sur la Croisette. Avant de présenter un spécial "Tellement ciné", Cathy se remémore ses meilleurs et moins bons souvenirs du festival.

LES PLUS L'excitation de la Croisette "Pour certains, le marqueur de l'année, c'est la rentrée scolaire, les fêtes de Noël. Moi, c'est le Festival de Cannes. C'est la quinzième année que j'y vais, j'ai calculé que j'y avais passé plus de 6 mois de ma vie. Je n'éprouve toujours aucune lassitude car, à Cannes, tout tourne autour de ma passion pour le cinéma. Ce marathon démarre chaque matin à 8 h par des visions de presse des films en compétition – en moyenne trois par jour – et se termine le soir à 23h, après avoir réalisé des interviews, des reportages. A Cannes, je me retrouve dans une bulle, coupée du monde réel." LIRE EGALEMENT : "Festival de Cannes 2019 : voici la sélection officielle" Sa première montée des marches "Cela ne s'oublie pas ! C'était en 2003 à la projection de “Dogville” (de Lars Von Trier) avec Nicole Kidman. J'avais reçu comme consigne de porter une robe noire, car les journalistes doivent se fondre dans le décor afin de laisser la place aux vedettes. Sur place

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET