Cannes 2018 : Une montée des marches féminine et engagée

Le collectif "Noir n'est pas mon métier", le poing levé pour dénoncer le sexisme et le racisme dans le cinéma  ©Olivier Huitel / Reporters
Le collectif "Noir n'est pas mon métier", le poing levé pour dénoncer le sexisme et le racisme dans le cinéma ©Olivier Huitel / Reporters

Entre une pléiade de tops qui transforment le tapis rouge en défilé de mode et l'apparition remarquée du collectif "Noire n’est pas mon métier", cette 71e édition du Festival de Cannes allie plus que jamais glamour et engagement.

Ce mercredi soir, le réalisateur Lee Chang-Dong présentait son film "Burning". Après l’excitation autour de la projection de "Solo : A Star Wars Story", mardi soir, le soufflé est quelque peu retombé avec ce thriller sud-coréen (bien que les critiques soient excellentes). Adapté de la nouvelle "Les Granges brûlées", le long-métrage raconte l’histoire d’un jeune coursier faisant la connaissance de Ben, un étrange pyromane.

burning.jpg

 

Un Cannes féministe…

L’équipe du film était au grand complet pour monter les marches du Palais des Festivals avec notamment Steven Yeun, devenu célèbre grâce à la série "The Walking Dead". Mais leur passage a rapidement été éclipsé par celui du collectif "Noir n’est pas mon métier". Seize personnalités noires comme Sonia Rolland, Aïssa Maïga ou encore Rachel Khan ont défilé pour dénoncer le sexisme et le racisme dans le cinéma français. Habillées par Olivier Rousteing, elles ont voulu marquer le coup, prouvant que le ton de ce 71e Festival était délibérément revendicateur et engagé. "Aujourd’hui, on ne peut pas monter un financement de film sur une actrice noire. Un noir, oui : Omar Sy et c’est le seul", expliquait à ce sujet Sonia Rolland au magazine Grazia.

noires métier.jpg

 

… Et féminin

L’ambiance était féministe, mais également féminine puisque parmi les autres stars qui ont foulé le tapis rouge, on pouvait compter sur toute une flopée de top-modèles. Adriana Lama a fait le show, comme d’habitude, tout comme Estelle Lefébure, resplendissante. A 52 ans, la mère d’Ilona et Emma Smet n’a rien perdu de sa superbe. Naturelle et radieuse avec sa robe noire légèrement transparente, les flashs n’ont crépité que pour elle. Dommage que l’ex-épouse de David Hallyday soit venue sans ses filles. Cela aurait probablement été l’une des images fortes de cette édition.

 

adriana.jpg

estelle.jpg

Photos: ©Reporters 

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET