Caïn change de visage

 © François LEFEBVRE
© François LEFEBVRE

A l’occasion de la saison 7, qui débute ce vendredi, le héros en fauteuil roulant est désormais interprété par Julien Baumgartner, qui succède à Bruno Debrandt.

Un personnage de série qui change d’interprète : une pratique plutôt courante outre-Atlantique (on se rappelle des changements de tête des héros de " Dallas " et de " Dynastie " dans les années 80), mais nettement moins fréquente dans les fictions françaises. Dès ce vendredi, Julien Baumgartner aura la mission (impossible ?) de faire oublier Bruno Debrandt dans le fauteuil de Caïn, le flic qui fait les beaux jours (ou plutôt les belles soirées) de France 2 depuis 2012.

Après six ans de bons et loyaux services, l’acteur original a donc quitté la série. " J’avais acté mon départ depuis la saison 4 ", explique Bruno Debrandt. " Il me semble avoir donné le meilleur de moi-même. J’ai vraiment passé six belles saisons, mais j’ai aussi senti qu’il fallait qu’on arrête là. Il faut savoir qu’à l’origine, Caïn devait être une collection de six épisodes de 52 minutes. Puis c’est devenu une série de flux, avec les contraintes du genre : il fallait que ce soit ludique, rigolo. Mais le personnage de Caïn a une telle profondeur, une telle animalité, un point de vue tellement différent qu’on était sans cesse à faire le grand écart entre l’interprétation au premier degré, avec de vraies émotions, et la gaudriole. Un dosage difficile à trouver. Honnêtement, je ne pouvais pas continuer avec ces règles-là. Je tenais à faire toutes les cascades en fauteuil. A quoi bon jouer un handicapé si je suis incapable de les faire ? Ça fait partie du contrat de confiance que j’ai avec le public. La chaîne ne voulait pas supprimer le personnage et rendre les gens tristes. La production a alors imaginé un subterfuge pour poursuivre la série avec un autre visage. Mais je suis confiant, Julien Baumgartner va vite se faire adopter par le public. "

Fauteuil roulant sur mesure !

Le passage de flambeau s’était ainsi effectué entre Bruno Debrandt et Julien Baumgartner lors des dernières scènes de la saison 6, au travers du reflet dans un miroir qui change. Julien Baumgartner ne voit en tout cas pas de souci à reprendre un personnage incarné jusqu’ici par un autre acteur. " C’est quelque chose qui se fait au théâtre, où un rôle est repris par des comédiens différents selon les adaptations. Ce qui compte, c’est le personnage. J’ai eu une vraie liberté pour le jouer. Mais on a gardé le style, qui lui donne une certaine carrure avec cette veste de motard. Et puis, il y a le fauteuil roulant. J’ai pu m’entraîner durant cinq mois. Ils m’ont fabriqué sur mesure deux fauteuils – un pour les cascades, l’autre pour les scènes classiques – adaptés à mon fessier et mes jambes. " La certitude que tout roule !

Quant à Julie Delarme, alias le commandant Lucie Delambre, elle accueille positivement ce changement de partenaire. " Julien apporte une espièglerie au rôle qui colle au fil rouge de cette saison, davantage axée sur la comédie et la romance. C’est un retour très ludique du duo qui est plein de malice, même s’il y a toujours ce jeu du chat et de la souris. "

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET