Bruno Debrandt : " Je suis tombé amoureux "

 © François LEFEBVRE / FTV
© François LEFEBVRE / FTV

Depuis qu’il a abandonné le personnage de Caïn, le comédien se voit proposer de belles aventures…

C’est un personnage de caractère, ce Vincent Lapaz, et l’histoire est captivante. Vous n’avez pas dû hésiter longtemps avant de dire oui ?Non. J’ai tout de suite senti dans l’écriture qu’il y avait un petit pas de côté par rapport à toutes les concessions qu’on peut faire pour être dans la norme. Ce qui m’a motivé dans cette histoire, c’est d’essayer d’être au plus près de cet univers très rude de la montagne. C’est un personnage authentique, jusqu’au-boutiste, presque rugueux. Le premier quart d’heure, les chakras sont un peu ouverts et quand le drame arrive, il y a une identification très forte. A la projection, à Colmar, le public était bouleversé.A propos des filles qu’il jette, il dit : « Je suis un salopard », et en même temps, il est capable du meilleur.Il a été tellement blessé que sa femme le quitte alors que pour lui, il était dans une relation très fusionnelle, très pure, très enfantine, qu’il s

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET