Bouli Lanners hilarant dans "Troisièmes Noces"

Rachel Mwanza et Bouli Lanners incarnent un couple que tout oppose dans "Troisièmes Noces" ©YouTube/Capture
Rachel Mwanza et Bouli Lanners incarnent un couple que tout oppose dans "Troisièmes Noces" ©YouTube/Capture

Le réalisateur belge David Lambert signe pour son troisième film une comédie touchante et remplie d'humanité. 

Bouli Lanners en homosexuel veuf, d’une cinquantaine d’années ? A priori, l’idée paraît curieuse, mais elle s’avère finalement brillante. Imaginé par le belge David Lambert, le pitch annonce d’emblée une bonne comédie. Martin (Bouli) vient de perdre son mari, Jan, alors qu’ils formaient ensemble l’un des premiers couples mariés gays. Dépressif après la mort de son compagnon, il se voit proposer de contracter un mariage blanc avec une Congolaise de 20 ans, Tamara. Rachel Mwanza est bouleversante dans ce rôle et tire le film vers le haut. Si le scénario initial sonne comme une comédie française populaire, clichée et artificiellement engagée, il dévoile en réalité une part tantôt dramatique, tantôt humaine, miroir d’une société profondément complexe et antagoniste. Ces deux êtres que tout oppose, faisant croire à un amour factice auprès des autorités migratoires, finiront par s’aimer à leur façon. "Troisièmes noces" s’amuse intelligemment de nos différences, mais ne nous laisse pas indifférent. 

Aux côtés des deux comédiens qui incarnent ce couple hors-du-commun, on retrouve également Virginie Hocq et Jean-Benoît Ugueux, qui campent deux policiers qui traqueront les faits et gestes de Martin et Tamara afin de déceler le vrai du faux. Un casting très juste qui devrait permettre au réalisateur David Lambert de connaître un plus large succès qu'avec ses deux premiers films, qui n'ont pas rencontré leur public. 

Troisièmes noces ***. Sortie dans les salles ce mercredi 13 juin 2018.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET