Bilal Hassani : "Cet album, c'est un peu mon journal intime"

"Pour l'Eurovision, je réfléchis à la perruque que je porterai !", explique Bilal Hassani, par ailleurs fan de notre candidat belge Eliot. © Fifou
"Pour l'Eurovision, je réfléchis à la perruque que je porterai !", explique Bilal Hassani, par ailleurs fan de notre candidat belge Eliot. © Fifou

Avant de s’envoler vers Tel Aviv pour représenter la France à l’Eurovision, le chanteur sort aujourd'hui son premier album, à seulement 19 ans.

Vous sortez votre premier album, "Kingdom". Dans quel état d’esprit êtes-vous ? Je me languissais à l’idée que mon public découvre enfin mes chansons ! Je suis quand même stressé, car cet opus raconte mon histoire. C’est un peu mon journal intime, je me dévoile complètement.  LIRE EGALEMENT : "Bilal Hassani : attaqué sur les réseaux sociaux, il porte plainte" Quelles ont été vos sources d’inspiration ? Toute la musique qui m’entoure au quotidien comme celle de Beyoncé, d’Aya Nakamura ou encore d’Amel Bent. "Kingdom" raconte l’histoire de mon royaume intérieur, lequel est rempli d’atmosphères et d’univers différents. La chanson "Roi" est en quelque sorte le noyau du projet. C’est ce titre, coécrit avec le duo Madame Monsieur, qui a fait naître le concept du disque. Il paraît qu’un duo avec Aya Nakamura est prévu. Vous confirmez ? Peut-être… C’est en discussion. Quand j’ai commencé à créer mon album, on discutait avec Aya de la possibilité de collaborer. Finalement, vu l'urgence da

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET