"Belle et Sébastien 3 : Le dernier chapitre", une histoire d’amitié éternelle

Le troisième et dernier "Belle et Sébastien" saura ravir petits et grands. / D.R.
Le troisième et dernier "Belle et Sébastien" saura ravir petits et grands. / D.R.

Clovis Cornillac, devant et derrière la caméra, clôt joliment la trilogie adaptée de la série créée dans les années 1960 par Cécile Aubry. En salle depuis ce 7 février.

Dans les années 1960, une histoire d’amitié entre un jeune orphelin et un grand chien blanc faisait chavirer les cœurs des téléspectateurs, c’était "Belle et Sébastien". L’histoire d’un bébé recueilli dans la montagne le jour de la Saint-Sébastien. Élevé par le vieux César et sa petite-fille, Angelina, le garçonnet se lie d’amitié avec une chienne, Belle, abandonnée tout comme lui à son sort dans la montagne et que les villageois veulent abattre car ils la suspectent de tuer leurs moutons. Âgé de seulement 6 ans au début de l’aventure, le garçon qui jouait Sébastien, Mehdi El Glaoui, allait devenir une petite star. Derrière ce succès, il y avait une autre belle histoire, entre Mehdi et sa propre maman, la regrettée Cécile Aubry, auteure des romans "Belle et Sébastien" et de leur adaptation télé. Grands paysages et beaux sentiments En 2013, plus de quarante ans après la fin de la série, le réalisateur Nicolas Vanier, réputé pour ses document

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET