Avec “Bad Boys for life”, la Belgique s’impose à Hollywood !

Will Smith et Martin Lawrence dans "Bad Boys for life". © Columbia
Will Smith et Martin Lawrence dans "Bad Boys for life". © Columbia

Ce sont deux Belges, Adil El Arbi et Bilall Fallah, qui ont réalisé le troisième volet, qui sort aujourd’hui, de la saga avec Will Smith. Et ils font mieux que Michael Bay, leur prédécesseur!

Qui est le mal levé qui a dit que les critiques n’aimaient rien tant que pouvoir se réjouir des échecs d’autrui et rédiger des papiers cinglants et assassins qui les enterrent définitivement? Depuis qu’on avait appris que le producteur Jerry Bruckheimer (derrière “Pirates des Caraïbes”) et le réalisateur Michael Bay (à qui on doit les “Transformers”) avaient décidé de confier leur bébé commun, la saga “Bad Boys”, à deux jeunes réalisateurs originaires d’Anvers, on espérait vraiment pour ceux-ci qu’ils n’allaient pas se planter. Deux Belges à Hollywood, aux commandes d’une machine à plus de 100 millions de dollars, ça n’arrive pas tous les jours! Qu’ils n’aillent pas nous gâcher ça! C'était d'autant moins évident que tout ce que touche Will Smith ces dernières années est loin de se transformer en or et que plusieurs tentatives de refaire du neuf avec du vieux se sont cassé les dents ces derniers temps - on ne citera que "

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET