Alain Simons dans "Fier d'être wallon"

A partir de lundi et jusqu'aux Fêtes de Wallonie, Alain Simons nous présente dix portraits de Wallons qui reflètent une région active, dynamique et ouverte sur le monde.

Comment se présente l'émission ? Il s'agit de capsules de 1 minute et demie qui seront diffusées en soirée, après le J.T. de 19 h, jusqu'aux Fêtes de Wallonie. Sera-t-il question de Wallons connus ou inconnus ? C'est, précisément, la différence avec le concept de l'année dernière, où il s'agissait de Wallons connus. Cette fois, à part le chanteur Saule, de Saule et les Pleureurs, il s'agit d'inconnus. Mais qui sont fiers d'être wallons et mettent en avant leur métier, leur hobby ou leur activité particulière... Le fait qu'il ne s'agisse pas de vedettes, c'est un plus ? Bien sûr. Ce sont des " vrais gens ", c'est ça qui est chouette. On est dans la proximité. Pouvez-vous nous dévoiler quelques personnalités mises en valeur ? Je pense à deux garçons qui vendent des t-shirts humoristiques. Deux frères liégeois qui ont monté une société dans le domaine de la 3D et participé au générique des Oscars. Le directeur d'une framboiseraie qui fait sa confiture et sa bi

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET