Agustín Galiana : " L’énergie de Victoria Abril nous a manqué "

 © Philippe Warrin/Merlin Productions/TF1
© Philippe Warrin/Merlin Productions/TF1

Le bel Espagnol, qui campe Adrian dans la série, se confie sur cette saison si particulière de " Clem ", mais aussi sur ses autres projets.

La saison 9 de " Clem " a été marquée par ce fameux bond de 6 ans dans le temps et la mort de Caro…Ça a changé beaucoup de choses. Jusqu’ici, Clem, Salomé et Adrian étaient les enfants de Caro. Désormais, Clem n’est plus dans la peau de " la fille de... ", elle devient la mère. Ses enfants ont grandi durant les six ans où elle était dans le coma. Son fils a 16 ans, le même âge qu’elle lors de la première saison. C’est un peu comme si on reprenait la série au début, mais avec Clem dans le rôle de la maman. C’est un vrai reboot. Le générique a changé, la façon de réaliser s’est modernisée.Votre personnage vit aussi des chamboulements…Adrian voit sa vie personnelle bouleversée. Il y a une perte très importante. Et il a son lot d’ennuis sur le plan professionnel.Adrian a pris six ans, mais vous restez toujours aussi jeune physiquement !(Rires.) C’est vrai, on n’a pas cherché à rajouter des rides ou des cheveux gris. Ce n’était pas utile. On sent par contre qu’il a vieilli en termes de matu

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET